Gearbest Mobile Accessories, Maximum Discount, Exclusive Deals promotion

07 janv

Comment Qwant a utilisé l’open source pour contrer les trackers

Publié le 7/01/2018

L’affaire est passée relativement inaperçue en novembre dernier : l’application mobile de Qwant pour Android a dû ôter trois trackers qui avaient échappé à son contrôle. Un exemple de transparence. Récit.

L’information a initialement été révélée dans un rapport de l’association Exodus Privacy et a choqué : trois trackers étaient présents dans l’application officielle Qwant mobile pour Android. Problème : le moteur de recherche européen a toujours fait de la protection de la vie privée une marque de fabrique face à ses concurrents.

Que s’est-il passé ?

Explication initiale blog officiel : « Deux (trackers) provenaient de Google (Crashlytics et DoubleClick), et un troisième provenait de Shibsted. » Les équipes de Qwant ont tenté de savoir d’où provenait cette intégration, totalement... involontaire : « Nous avons rapidement déterminé que ces trackers avaient été secrètement ajoutés par des services tiers qui étaient accessibles dans des parties accessoires de l’application. Ils n’étaient pas inclus à l’origine. »

Qwant a toutefois voulu aller plus loin et.... a découvert une faille dans les tests effectués. Explication de Guillaume Champeau, le Directeur Éthique et Relations Publiques de Qwant : « Sur les trois trackers détectés, deux étaient en réalité des faux tests positifs.... Nous avons d’ailleurs écrit à ce sujet sur notre blog anglophone. Principalement à cause de la manière dont Exodus Privacy fonctionne. En effet, ils regardent des chaînes de caractères dans le code, pas forcément, si c’est du code fonctionnel ou non... » 

L’open source à la rescousse

Depuis, les développeurs ont repris le contrôle sur l’application Android : «  Nous contrôlons désormais 100 % de notre application avec un logiciel open source. Rien ne pourra plus être inclus sans que nous le sachions. Le code source est disponible sur notre dépôt Github. Notre application est désormais un navigateur complet, basé sur du code source de Mozilla, avec l’activation par défaut de la protection contre le pistage. » 

Confirmation : le rapport mis à jour d’Exodus Privacy confirme que Qwant ne souffre plus d’aucun tracker

- La communication de Qwant

Article mis à jour le lundi 8 janvier 2018.

Partager cet article :

Vous souhaitez reproduire cet article ?