02 févr

Focus sur le CMS Contao

Publié le 2/02/2016

Contao (anciennement Typolight) est un CMS open-source (sous licence GNU LGPL) qui s’appuie sur PHP et MySQL. Développé en Allemagne par Leo Feyer et une communauté solide et active, il est encore peu connu en France.

Pourtant, ses nombreuses qualités le placent au niveau des ténors du marché :

- multisite natif ;
- multilangue natif ;
- framework CSS intégré ;
- templates et images « responsive » ;
- système de permissions très fin ;
- nombreux modules intégrés : générateur de formulaire, moteur de recherche en texte plein, gestionnaire de fichiers, news/blog, calendrier, newsletter ;
- rendu xhtml ou html5 accessible valide W3C ;
- SEO friendly ;
- versionning.

Structure de site

Contao est un « vrai » CMS : on commence toujours dans la partie structure en créant l’arbre des pages du site. Il permet de gérer les racines de site, les pages simples mais aussi 403/ 404 et différents types de redirections. Cette structure est bien sûr modifiable à tout moment pour faire évoluer son site.

Articles, éléments de contenu et modules

Chaque page simple contient au minimum un article. Un article est d’abord à comprendre dans son sens classique de texte structuré avec illustrations. Ici, Contao se démarque en proposant chaque élément HTML - titre, paragraphe, lien interne ou externe, liste, table, image, fichier à télécharger, formulaire, accordéon… - sous forme d’un élément de contenu.

Que l’on soit néophyte ou aguerri, il est ainsi facile et rapide d’ajouter du contenu en superposant les blocs nécessaires et en les paramétrant (en lien bien entendu avec les fichiers css pour la mise en forme).

Un article peut contenir aussi des éléments qui se répètent de page en page : menu, formulaire d’identification, formulaire d’inscription à la newsletter, calendrier… On les crée sous forme de modules que l’on ajoute au template correspondant.

Enfin, une page peut contenir plusieurs articles disposés à différents endroits du template (colonnes gauche, droite, principale...) pour accueillir les éléments différents en fonction des besoins.

Mise en forme

Modules, feuilles de style et présentations de page sont regroupé au sein d’un thème. On peut donc les attribuer à un site en particulier lorsqu’on fait du multi-site. Les feuilles de style se construisent comme les articles en ajoutant les définitions et en cochant les différents paramètres souhaités parmi les groupes de rubriques : taille, position, marge, remplissage et alignement, fond, bordure, police, liste ou code personnalisé.

Modèles PHP

Chaque élément ou module disponible s’appuie sur un fichier modèle php spécifique utilisé par défaut. Directement dans le back-end, on duplique le modèle voulu et on le modifie grâce à l’éditeur intégré (avec coloration syntaxique).

Extensions

Contao possède un catalogue d’extensions très important. Parmi celles-ci, on peut citer :

- Isotope, module d’e-commerce complètement intégré et très complet ;
- Metamodels, module avancé permettant de créer ses propres modules (comme un catalogue par exemple) avec requêtes, filtres et personnalisation front- et back-end ;
- SyncCto, module puissant de synchronisation des bases et des fichiers permettant, par exemple, de développer en local et d’appliquer facilement les modifications vers un serveur de test puis le serveur de production.

Conclusion (imparfaite)

Difficile de résumer ce type de logiciel en quelques lignes. Je dirai que plus je l’utilise plus je le découvre et je l’apprécie. Son back-end est sobre et fonctionnel. On le personnalise facilement en fonction de l’utilisateur. Et les éléments de contenu permettent d’être très efficaces sans empêcher d’entrer dans le détail lorsqu’on s’y connaît.

Contao est aujourd’hui en version 3.5.x LTS. La version 4 est sur les rails qui intégrera le framework Symphony.

Contao est gratuit et peut bien sûr être mis à jour manuellement via une connexion ftp. Une manière de soutenir le projet est d’opter pour l’abonnement à LiveUpdate qui active les mises à jour automatiques (à partir de 10 euros par année, pour un domaine).

La communauté française est encore réduite, mais très réactive et ne demande qu’à grandir. Aucune de mes question n’est jamais restée sans réponse. On peut aussi facilement s’appuyer sur les forums anglais ou allemands (en anglais) où de nombreux développeurs de Contao ou de ses extensions sont actifs.

- Le site : Contao

Jean-Luc Barts Andreetto

Partager cet article :

Vous souhaitez reproduire cet article ?