27 mars

La recherche sur mobiles et analyse l’impact des smartphones et des tablettes sur les liens sponsorisés

Publié le 27/03/2012

En 2012, les annonceurs vont plus que doubler leur budget de recherche sur les terminaux mobiles ; les revenus publicitaires Google générés par le mobile vont croître 4 à 8 fois plus rapidement que ceux sur PC.

L’adoption rapide de terminaux mobiles performants, comme l’iPhone et l’iPad est en train de changer la façon dont les consommateurs interagissent avec les moteurs de recherche.

Selon une étude réalisée par Marin Software, le spécialiste des solutions d’optimisation et de gestion de la publicité online, les Smartphones et les tablettes représenteront, d’ici décembre 2012, 25% des clics payants sur Google aux Etats-Unis, contre 5% en janvier 2011. Une comparaison des taux de clics montre par ailleurs que les utilisateurs sont généralement plus attentifs aux résultats des moteurs de recherche sur des dispositifs mobiles qu’à ceux sur ordinateurs.

La popularité de ces dispositifs mobiles, couplée à leur performance publicitaire en ligne aboutira à une croissance significative des revenus publicitaires pour Google en 2012.

Il est donc primordial pour les annonceurs et les professionnels de la publicité en ligne de saisir les opportunités que représente ce canal en pleine expansion.

Les grandes tendances

2011 a marqué un tournant pour la recherche mobile en Europe. En janvier 2011, les mobiles généraient 5,4 % des clics payants au Royaume-Uni (Google uniquement) ; en décembre 2011, les Smartphones et tablettes généraient environ 15 % du total des clics payants : en douze mois seulement, le Royaume-Uni a vu la part Google des clics mobiles payants augmenter de près de 280 %. Dans le même temps, la zone euro (17 pays européens ayant adopté l’euro comme devise exclusive) a vu sa part de clics mobiles payants passer de 2,1% à 5,8%, soit une croissance similaire.

La recherche sur mobiles présente quelques différences par rapport à la recherche sur ordinateur, notamment quant à la taille de l’écran, qui réduit le nombre de publicités affichées. Cependant, les données Marin Software montrent que les utilisateurs sont généralement plus attentifs aux résultats de recherche obtenus sur mobile et tablette, avec des taux de clics sur annonce plus élevés de 72% sur les mobiles et 31% sur les tablettes.

Autre résultat positif pour les annonceurs : le coût par clic (CPC) sur Smartphones et sur tablettes est très inférieur au CPC sur ordinateurs. Cette différence de coût conjuguée à une croissance fulgurante du volume de clics sur Smartphones, crée des conditions de performance très favorables pour les annonceurs.

Par conséquent, Marin Software estime que les annonceurs ont des raisons effectives de doubler leur budget de recherche mobile en 2012, Ceci permettrait ainsi à Google de multiplier par 4 à 8 fois son activité de recherche sur mobiles en comparaison à celle sur ordinateur.

Le livre blanc Marin Software, "Analyse de la recherche sur mobiles en Europe - Comment l’émergence des Smartphones et tablettes impacte les liens sponsorisés" décrit les tendances actuelles et les projections en matière de recherche mobile. Il explore le coût et les performances de recherche selon les appareils (ordinateur, mobiles, tablettes) et aide les annonceurs à optimiser les nouvelles opportunités que propose la recherche mobile.

Le livre blanc peut être téléchargé dans son intégralité ici (en PDF).

Partager cet article :

Vous souhaitez reproduire cet article ?