27 avri

La version serveur d’Ubuntu 12.04 LTS vise l’hyperscale

Publié le 27/04/2012

Ubuntu n’a pas attendu Oracle pour chercher à concurrencer Red Hat sur son terrain. Ubuntu Server 12.04 LTS est certifié, disponible et prêt pour le "monde hyperscale".

Disponible dès maintenant au téléchargement, Ubuntu Server 12.04 LTS rassemble la version Essex de l’infrastructure cloud OpenStack et “Metal-as-a-Service” le nouvel outil de provisioning de Canonical au sein d’une plateforme serveur certifiée, avec un support garanti jusqu’en 2017.

Canonical a travaillé avec les contributeurs OpenStack pour proposer des configurations certifiées et supportées la création de clouds hybrides - des solutions qui s’étendent des clouds privés aux publics. Dans le cadre d’une extension spéciale de la maintenance LTS standard, les futures versions d’OpenStack seront disponibles avec 12.04 LTS.

Ubuntu 12.04 LTS présente également Metal-as-a-Service (MAAS) qui apporte la flexibilité du cloud au provisioning de serveurs physiques. MAAS gère le déploiement de services sur les serveurs physiques de la même façon que dans le cloud - assignant les serveurs physiques à la demande, puis les recyclant pour d’autres services plus tard. MAAS est particulièrement adapté aux infrastructures complexes, telles celles nécessitées par les Big Data ou les déploiements cloud privés.

Landscape, l’outil de gestion de systèmes qui est proposé avec Ubuntu Advantage, l’offre de support commercial de Canonical, intègre MASS dans 12.04 LTS.

De plus, Canonical annonce une nouvelle version de Juju, l’outil d’orchestration de services. Juju peut être utilisé pour déployer des services complexes tels Hadoop, Cassandra et Jenkins sur des stations de travail, avec la même configuration que sur des environnements de cloud privés ou publics. Juju peut même déployer sur des serveurs physiques.

- Ubuntu Server, Ubuntu Cloud ou Ubuntu Server pour ARM

Partager cet article :

Vous souhaitez reproduire cet article ?