18 avri

Le "Collectif du Numérique" publie les réponses de cinq candidats à l’élection présidentielle

Publié le 18/04/2012

Le Collectif du Numérique (qui regroupe 21 associations et syndicats professionnels dont Syntec Numérique, Fédération française des télécoms, Cap Digital) publie les réponses des candidats à l’élection présidentielle sur leur vision de l’économie du numérique.

Le Collectif du Numérique souhaitait en particulier connaitre les points de vue et propositions sur les six thèmes suivants :

- L’enjeu de la transformation numérique de l’économie et de la société,
- la vision stratégique de la compétitivité du numérique pour la création d’emplois,
- les aspects réglementaires et fiscaux,
- l’engagement pour l’accompagnement de l’innovation numérique,
- l’effort de formation au numérique,
- la modernisation numérique de l’Etat et l’exemplarité des services publics.

Cinq candidats ont répondu à la date du 17 avril :

- François Bayrou a la volonté de mettre « en place une stratégie de filière, nationale et concertée », et « l’idée d’une zone économique autonome dans le monde internet ».

- Nicolas Dupont-Aignan voit dans le numérique « un des principaux leviers d’actions pour la reconquête de la compétitivité de nos entreprises ». Il souhaite agir sur le développement d’un « territoire numérique fort ».

- Eva Joly souhaite faciliter le financement par le « crowdfunding » et voit un lien de réciprocité entre « transition écologique » et « transformation numérique ».

- François Hollande considère que « La gouvernance du numérique devra être repensée » et que le numérique peut apporter à l’économie française « les ressources d’une croissance soutenue et durable » à condition de faciliter « de solides positions dans les secteurs d’hypercroissance ».

- Nicolas Sarkozy établit un bilan du quinquennat et du programme gouvernemental France Numérique 2020, et souligne « que le numérique est "une industrie à part entière" dont le soutien doit passer par la mise en place d’un guichet unique pour les sociétés innovantes, "start-up France", d’une plateforme nationale d’e-éducation et la création d’une "Agence nationale pour l’innovation numérique".

- Les réponses sur collectifdunumerique.fr

Partager cet article :

Vous souhaitez reproduire cet article ?