02 mai

Sortie de la version 2.4 de Tryton

Publié le 2/05/2012

Tryton est une plate-forme applicative d’architecture trois tiers, sous licence GPL-3, écrite en Python et utilisant PostgreSQL comme moteur de base de données.

Sur le plan technique, les principales modifications sont la refactorisation de l’API des wizards et workflows. Comme d’habitude, cette nouvelle version s’accompagne de nombreuses corrections de bogues, des améliorations du framework et de nouveaux modules.

De nouveaux modules sont planifiés pour les prochains mois tel qu’un module de gestion de production, un autre gérant les lots, un module pour gérer les sources d’approvisionnement au niveau des ventes, un module gérant le « Drop Shipment » et enfin d’un module pour le plan comptable français.

La migration depuis les versions précédentes est comme toujours intégrée de base dans le framework.

Les principaux changements de l’interface graphique utilisateur. Le widget rich-text développé durant le Google Summer of Code 2011 a été inclus.

Le widget de recherche introduit dans la version 2.2 est complété par une boîte de recherche simplifiée.

Les vues tableaux utilisent maintenant le même widget de recherche que dans le reste de l’application.

Les champs binaires sont disponibles dans les vues arbres/liste.

Le popup de traduction des formulaires a été amélioré pour permettre la gestion des traductions floues.

Le menu contextuel du clic-droit a été amélioré pour inclure les actions de tous les champs relations de la liste et les attachements.

L’API des wizards a été retravaillée et simplifiée. C’est une nécessité qui a été découverte quand il a fallu écrire la documentation de la version précédente. Cette nouvelle implémentation améliore aussi les possibilités d’extension par d’autres modules et ajoute un dictionnaire d’états aux boutons.

Le workflow a été refactorisé et simplifié. Cette modification simplifiera l’écriture d’extensions et accélère leur exécution puisque l’état du workflow n’est plus enregistré dans la base de données mais en mémoire. Les sessions utilisateurs sont enregistrées dans la base de données ce qui permet le déploiement de plusieurs serveurs en parallèle pour répartir la charge.

Un nouveau modèle est introduit pour gérer les droits d’accès des boutons. La valeur SQL « NULL » est maintenant « None » au lieu de « False ». Les champs « Integer », « Numeric » et « Float » acceptent la valeur « None ». Les modules

Un nouveau type de compte « stock » a été ajouté.

Et ce n’est qu’un aperçu. Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site de Tryton et son espace téléchargements (gratuits).

Partager cet article :

Vous souhaitez reproduire cet article ?