10 sept

Sortie officielle de PostgreSQL 9.2

Publié le 10/09/2012

Le PostgreSQL Global Development Group annonce la sortie de PostgreSQL 9.2, dernière version en date du système de gestion de bases de données libre.

Depuis l’annonce de la version bêta en mai, les développeurs et les intégrateurs louent les avancées en terme de performance, de flexibilité et d’extensibilité.

« PostgreSQL 9.2 intègre le support natif de JSON, les index couvrants, des performances et une réplication encore améliorées, et beaucoup d’autres fonctionnalités. Nous attendons cette version avec impatience. Elle sera disponible en "Early Access" dès sa publication par la communauté, » déclare Ines Sombra, Lead Data Engineer, EngineYard.

Performances et extensibilité accrues

Grâce aux améliorations apportées à l’extensibilité verticale, PostgreSQL exploite mieux les ressources matérielles de serveurs plus puissants. Les avancées dans la gestion des verrous, l’efficacité d’écriture, les accès aux données par les index couvrants, et autres opérations de bas niveau permettent à PostgreSQL de gérer des volumes conséquents. En chiffres, cela donne :

- jusqu’à 350.000 requêtes en lecture par seconde (plus de 4x plus rapide) ;
- les accès aux données à partir des index pour les requêtes de type entrepôt de données (2 à 20x plus rapide) ;
- jusqu’à 14.000 requêtes en écriture par seconde (5x plus rapide) ;
- une consommation électrique des processeurs jusqu’à 30% moindre.

De plus, l’ajout de la réplication en cascade augmente les possibilités d’extension horizontale.

Avec PostgreSQL 9.2, les résultats de requête peuvent être retournés sous la forme de types de données JSON. Combiné aux nouvelles extensions de programmation javascript PL/V8 et PL/Coffee, et au système de stockage optionnel clé-valeur HStore, cela permet d’utiliser PostgreSQL comme une base documentaire de type « NoSQL », tout en conservant la fiabilité, la flexibilité et la performance de PostgreSQL.

« Le support natif du JSON dans PostgreSQL fournit un mécanisme efficace de création et de stockage de documents pour les APIs Web. Nous utilisons des bibliothèques frontales de type jQuery pour interroger des données structurées en arbres et tableaux. Notre travail se trouve facilité par la disponibilité des données au format JSON, qui améliore également les performances, » explique Taras Mitran, Architecte senior, IVC Inc.

- Notes de version
- Téléchargements

Partager cet article :

Vous souhaitez reproduire cet article ?