Toolinux Linto.AI OpenPAAS OBM Hubl.IN Linagora

15 ans aujourd’hui : LINAGORA « se souvient »

jeudi 28 mai 2015

C’était un joli jour du mois de mai 2000, dans la maison de l’ancien directeur de Institut National des Telecoms, squattée en tant qu’ « incubateur » de l’école. « On était tous un peu fous, un peu inconscients, mais on l’a fait ! Contre vents et marées, avec la même passion que celle qui nous anime aujourd’hui », nous confie Alexandre ZAPOLSKY, PDG du groupe Linagora.

Son diplôme de Télécom Ecole de Management en poche, Alexandre fonde avec Michel-Marie MAUDET l’entreprise qui a traversé le temps sans changer d’enseigne, sinon d’adresse. Transférée plus tard à Bastille, à Opéra puis aux Champs-Elysées, elle a désormais installé son quartier général à deux pas du quartier d’affaires de la Défense. Au fil des années, des antennes se sont ajoutées, aux quatre coins de la planète : Marseille, Lyon, Toulouse, Grenoble, Bruxelles, San Francisco, Montréal, Hanoï, et plus récemment Tunis. 

Ce 26 mai 2015, comme Georges Perec* bien avant elle, avec un tantinet moins de prétention littéraire, mais l’oeuvre du temps, du courage, de la volonté, des larmes, des aventures, des succès, de quelques défaites, des amitiés et des trahisons, des naissances et des anniversaires, Linagora se penche sur son histoire et se... souvient. 

    « 
    Je me souviens 
    du premier t-shirt Debian
    Commandé à sa sortie en 2000

    Je me souviens 
    que certains disaient « cancer » 
    en parlant du libre
    en 2001

    Je me souviens 
    des premiers pas d’Ubuntu,
    Il y a 10 ans.

    Je me souviens de Stallman 
    sur la loi de la réussite 2.0 en 2010
    qui disait : 
    « Travailler à améliorer le système veut dire profiter en permanence de la liberté. »

     »

Plutôt que s’arrêter sur des chiffres et des médailles, l’entreprise pense aujourd’hui à ceux qui ont pavé son histoire. À qui parfois Linagora a servi de tremplin pour vivre d’autres aventures. Ceux qui sont restés, depuis les premières lignes de code.

Et de cet album souvenir, il reste une famille, éclatée désormais aux quatre coins du monde - comme toutes les familles, en somme -, mais unie autour d’un même objectif, d’une même volonté de fer, celle de la liberté, la plus grande valeur de toute l’humanité, celle qui guide la route des 150 collaborateurs qui oeuvrent aujourd’hui à tous les échelons de ses contributions au logiciel libre, à son économie : OBM, LinShare, LinID, LinPKI, Petals, OpenPaaS, Hubl.in, le site d’actualité TOOLinux et tant d’autres. Chaque année, Linagora investit 30% de son chiffre d’affaires dans la recherche et le développement.

« Pensez à nos salariés ce week-end ! Nous les emmenons fêter cette étape à Djerba la Douce, qui, le temps d’un week-end, sera Djerba La Libre. Pensez à eux sans qui cette histoire ne serait allée nulle part ailleurs que dans nos têtes d’entrepreneurs. Voilà le message que je voudrais faire passer, comme un grand cri du coeur pour les quinze années à venir, dont on ne sait pas vraiment ce qu’elles nous réservent, mais qui ne peuvent être qu’encore plus fortes, encore plus passionnantes que ne l’ont été les quinze premières  », déclare, ému, celui que certains - qu’il appelle ses proches - appellent encore « Sacha », fameux diminutif des débuts qui va si bien au PDG de Linagora.



Linagora soutient financièrement TOOLinux.com depuis juin 2000. Car oui, dans quelques jours, TOOLinux aura également 15 ans.

* « Je me souviens » de Georges Perec