TOOLinux

Le journal du Libre

79 % des entreprises ne sont pas en mesure de tirer profit des nouvelles technologies du fait de l’obsolescence de leurs systèmes informatiques

mercredi 17 octobre 2012

Ce phénomène entrave également la possibilité de tirer parti des méthodes de travail mobiles et souples offertes par les nouvelles technologies, qui pourraient rendre les organisations plus compétitives sur un marché en constante évolution. Les conclusions de cette recherche révèlent que la technologie est considérée indépendamment de la gestion des processus documentaires, les entreprises privilégiant la nouveauté technologique à la bonne articulation entre ces deux domaines.

Cette étude constitue le second livre blanc que publie Ricoh cette année sur l’Indice de gouvernance documentaire Ricoh (2012).

Selon ce dernier :
- 68 % des entreprises européennes déclarent que les smartphones et les tablettes facilitent la gestion de leurs processus documentaires sensibles. Toutefois, les entreprises ne sont pas en mesure de tirer pleinement profit de ces technologies, leurs systèmes informatiques ne pouvant les prendre intégralement en charge.
- L’étude démontre également à quel point ces nouvelles technologies peuvent être tentantes : 78 % des dirigeants d’entreprise admettent investir dans ce domaine avant de maîtriser parfaitement les fonctionnalités de leurs systèmes existants.
- L’étude met également en exergue le fossé existant entre les investissements technologiques au profit du front office (vente et service client) et ceux à destination du back office (finances, RH et marketing).Nombre d’entreprises équipent prioritairement le front office de nouvelles technologies,mais ne parviennent pas à les intégrer au back office.Cela peut avoir des répercussions sur la gestion des processus documentaires et engendrer différents risques tels que des engorgements, la multiplication inutile des efforts et des failles dans la sécurité de l’entreprise.

Selon l’étude Coleman et Ricoh, le Cloud rend les dirigeants d’entreprise quelque peu perplexes : comment l’utiliser au mieux et en faire bénéficier l’entreprise ? 70 % des entreprises européennes se servent du Cloud pour avoir un accès mobile aux processus documentaires, mais seules 50 % d’entre elles estiment que cette technologie facilite la gestion de ces processus. Ceci illustre la difficulté des dirigeants qui investissent dans le Cloud sans avoir mis en place les structures qui permettront d’en tirer les améliorations désirées. Cela signifie que la majorité des entreprises ne bénéficieront pas de l’économie potentielle de 160 milliards d’euros.