TOOLinux

Le journal du Libre

Actualités en bref

vendredi 12 juillet 2002

Les 10 principaux défauts de Linux

Adam Wiggins est Chief Software Architect chez TrustCommerce. Ce dernier souhaitait donner son avis sur les faiblesses du système qui résistent encore, selon lui, à une plus large adoption de ses vertus. Pour ce faire, il a dressé une liste de 10 points négatifs. Parmi ceux-ci : aucun navigateur Internet robuste, support du son, manque de facilité dans la gestion du partage des fichiers. A lire, ne fût-ce que pour contredire quelques arguments fondés sur des conceptions aujourd’hui quelque peu dépassées.

Source : LinuxToday - en savoir plus

Deux trous de sécurité menacent CDE

Deux trous de sécurité ont été découverts dans un environnement graphique disponible pour Unix et Linux, CDE. De grands contructeurs proposant aujourd’hui encore CDE sont concernés : IBM, Sun et HP. Danger : un attaquant peut aujourd’hui provoquer un déni de service ou écraser des fichiers en toute impunité. En fait, c’est le module ToolTalk de CDE qui plaide coupable : ce dernier donne accès à l’envoi de messages sur le réseau, quel que soit le système utilisé.

Source : CW360 - en savoir plus

AEGIS pour Linux, Windows et MacOS X

AEGIS arrive sous MacOS X. Après Windows et Linux, Meetinghouse Data Communications a en effet décidé de porter sa solution "client" pour les réseaux sans fil basés 802.1x ou encore AEGIS Server. Comptez environ 50 $ américains par licence.

Source : MTGHouse- en savoir plus

Il n’y en a que pour IE...

Dave Hodder de CNET/News.com s’interroge : pourquoi les sites sont-ils optimisés avant tout pour IE, quitte à en oublier les standards ? Pour lui, il s’agit de soutenir aujourd’hui sans faiblir les efforts sans cesse renouvelés d’évangélisation aux standards menés par les outsiders, Opera, Mozilla, Netscape et consort. Et de citer Mitchell Bake en conclusion : "La consultation de sites optimisés pour IE équivaut à une privatisation du web".

Source : CNet- en savoir plus

Réponse massive à l’appel OEM de LindowsOS

La réponse à l’appel lancé par Lindows le mois dernier a suscité un intérêt énorme, semble indiquer à Newsforge Larry Kettler, responsable des solutions OEM de LindowsOS. L’intérêt est tout d’abord économique, face à l’aggressivité affichée par Microsoft dans sa nouvelle politique d’octroi de licences : il est en effet proposé aux constructeurs d’installer un nombre illimité de systèmes pour la somme de 500 USD par mois. En outre, pour s’assurer les bonnes grâces de la FSF, LindowsOS travaille pour l’instant avec la Fondation afin de placer le contrat de licence OEM proposé par LindowsOS en totale adéquation avec les attentes et la religion ’Free Software’.

Source : Newsforge - en savoir plus