TOOLinux

Le journal du Libre

Allemagne : la CDU veut donner la priorité au logiciel libre

mercredi 4 décembre 2019

Le logiciel libre est une arme anti-GAFAM et un outil permettant de stimuler la concurrence en Allemagne. Le parti CDU tient à en faire une priorité stratégique et politique. Satisfecit de la FSFE.

Lors de sa dernière convention, qui se tenait à Leipzig fin novembre, la CDU (démocrates chrétiens) a annoncé sa volonté de rendre accessible au public tout développement de logiciel réalisé avec des fonds publics. Traduction : des API à la fois ouvertes et libres pour faciliter le développement tiers.

L’idée de la formation politique d’Angela Merkel est de donner la priorité aux logiciels libres et aux standards ouverts dans le processus de numérisation de l’État allemand. L’attribution des contrats et des financements publics devrait être, selon la CDU, soumise à l’acceptation et au respect des principes du logiciel libre et des normes ouvertes.

L’idée défendue est celle d’une stimulation saine de la concurrence entre les éditeurs d’applications pour défier les principaux acteurs du domaine, allusion à peine voilée aux GAFAM contre lesquels l’Allemagne mène un lent combat de résistance. Il passe par exemple par l’adoption de solutions de cloud souveraines pour les différents niveaux de pouvoirs. Des solutions basées, notamment, sur le nuage Nextcloud.

Dans un communiqué, la FSF Europe salue cette volonté politique affichée et la soutient, rappelant par ailleurs l’existence de sa campagne "Public Money, Public Code" (argent public, code public).

Cédric Godart