TOOLinux

Le journal du Libre

Avec ’Unbreakable Linux’, Oracle casse les prix et chasse Red Hat sur ses terres

vendredi 27 octobre 2006

A Wall Street ce jeudi, la valeur Red Hat, leader du marché Linux, a perdu 25,8 % sur le Nasdaq, plongeant à 14,5 USD sur un inédit volume de 104 MT. En cause : une offensive menée par un certain... Oracle. L’éditeur a en effet annoncé ce jeudi revoir le prix de son offre de support technique Linux. Plus qu’une baisse, Oracle souhaite "casser les prix", histoire de prendre de vitesse Red Hat sur ce segment de marché. Effet plutôt réussi : les marchés ont réagi au quart de tour.

Cette offre, présentée à l’occasion du 20e anniversaire de la cotation du titre Oracle à New York, porte désormais un nom : "Unbreakable Linux 2.0." Visant à supporter le système d’exploitation Red Hat Enterprise Linux, cette solution sera, selon Larry Ellison, le CEO d’Oracle, plus 50 % moins chère que l’offre "officielle" de Red Hat. Là où, par exemple, Red Hat facture environ 1000 dollars US par serveur, Oracle se positionne à 400 euros. En plus du support purement technique, Oracle garantit aux entreprises une indemnité en cas de procès pour violation de brevet ou propriété intellectuelle - on sait que le sujet agite souvent les entreprises hésitant à migrer vers le système libre -.

Outre des rumeurs de système d’exploitation Linux propre, Oracle a cette semaine dévoilé une suite de développement web, WebCenter. Cette offre, qui sera commercialisée fin 2006, sera articulée autour des standards ouverts du web, des techologies AJAX et des applications web de type 2.0.

Autre actualité publiée à l’occasion de l’OpenWorld cette semaine (grand rendez-vous annuel du monde Oracle) : l’arrivée des applications Oracle Mobile Field Service et Siebel Wireless sur les terminaux S60 de Nokia (dont le E61). Sur ce même segment, Oracle a annoncé lundi l’acquisition de MetaSolv Software, spécialiste de solutions de gestion de communications pour les opérateurs télécoms.