TOOLinux

Le journal du Libre

Belgique : le CÉCI commande deux super-calculateurs à NTT et Dell EMC

mercredi 30 octobre 2019

En Belgique, le Consortium des Équipements de Calcul Intensif vient de confier à NTT la commande et l’installation de clusters d’ordinateurs venant remplacer l’infrastructure actuelle de l’Université de Mons et de l’Université de Namur.

Puissance de calcul renforcée

Les nouveaux super-ordinateurs sont les modèles les plus récents figurant au catalogue du constructeur Dell EMC. Avec respectivement 1.536 et 1.008 cœurs, l’UNamur et l’UMons (deux universités francophones) disposent désormais d’une puissance de calcul quatre fois plus rapide que celle sur laquelle elles pouvaient s’appuyer jusqu’ici.

Les nouveaux systèmes disposent en outre d’une capacité mémoire sensiblement renforcée et affichent une efficacité énergétique supérieure à celle de leurs prédécesseurs.

Grappes universitaires partagées

Le CÉCI procure à chaque chercheur attaché au consortium un accès aux grappes d’ordinateurs conformément à ses besoins. Certaines recherches requièrent une puissance de calcul très importante, d’autres ont besoin d’une grande capacité mémoire, de connexions rapides ou d’autres matériels spécifiques.

Une seule université ne peut, à elle seule, offrir une telle diversité de matériel à ses chercheurs, raison pour laquelle les grappes sont partagées entre les universités regroupées dans le CÉCI.

Le surcroît de performances est, on l’a compris, une bonne nouvelle pour les universités et leurs chercheurs qui ont besoin de cette puissance de calcul pour effectuer plus rapidement et plus efficacement calculs et simulations.

Linux à bord

L’ensemble des clusters utilise le système Linux et Slurm comme "job manager". Les bibliothèques de calcul parallèle OpenMP et MPI sont installées, tout comme les sous-routines BLAS, LAPACK. Chaque cluster intègre également les interpréteurs R, Octave et Python. La liste complète et les détails se trouve sur cette page.