TOOLinux

Le journal du Libre

Bruxelles accuse Microsoft, qui prend bonne note...

mercredi 6 août 2003

Un article paru dans le magazine en ligne Journal du Net (ce 6 août) annonçait que "la Commission européenne avait confirmé mercredi avoir des "preuves" que Microsoft abuse de sa "position dominante" dans le secteur des ordinateurs personnels et avait donné "une dernière chance" au géant américain des logiciels pour se défendre de ces accusations". Un dossier jugé ’solide’ serait d’ailleurs déjà constitué, diabolisant notamment l’annexion très exclusive du logiciel Windows Media Player 9 à son seul système Windows XP.

Joint par l’AFP, Jim DESLER, porte-parole de Microsoft, confesse : "Nous n’avons pas encore reçu la communication finale des griefs, mais nous allons maintenant examiner son contenu à fond pour évaluer en détails les inquiétudes de la Commission.
Nous ne spéculerons pas sur les conséquences potentielles ou les remèdes suggérés mais allons poursuivre nos efforts pour répondre aux griefs". Et d’ajouter : "Microsoft prend très au sérieux cette enquête", affirmant par ailleurs que tout sera mis en oeuvre pour tirer l’affaire au clair.

Les années n’y font rien : les accusations portées contre le groupe de Redmond pour abus de position dominante sont aujourd’hui passées de l’un à l’autre côté de l’Atlantique. Bruxelles affirme d’ailleurs que, faute d’accord, il s’agira de sévir par voie d’amende. L’AFP souligne toutefois que les discussions les plus récentes entre Bruxelles et Microsoft engageraient une promesse de flexibilité de la part de l’éditeur, consistant à assurer la compatibilité la plus transparente possible avec les serveurs exploitant d’autres systèmes, Linux, Unix et MacOS X en tête.

Microsoft dispose désormais de 30 jours pour présenter sa défense.