TOOLinux

Le journal du Libre

Call for Code 2020 : le sujet de l’année est le changement climatique

vendredi 28 février 2020

Call for Code invite cette année les développeurs logiciel et les innovateurs du monde entier à contribuer à la lutte contre le changement climatique grâce aux technologies basées sur l’open source.

Call for Code : déjà en 2018 et 2019

L’an dernier, plus de 180 mille participants issus de 165 nations ont pris part au Call for Code 2019 et ils ont créé plus de 5.000 applications axées sur la préparation aux catastrophes naturelles et les opérations de secours.

D’autres applications comme le projet Owl, lauréat du Call for Code 2018, et DroneAid, lauréat du hackathon Call for Code 2018 de Porto Rico, ont également été développées dans le cadre du programme Code and Response.

Call for Code 2020 : le sujet de l’année est le changement climatique

2020 : Call for Code sur le changement climatique

Le thème 2020 du Call for Code est connu. Le défi, lancé par IBM, la Fondation Linux et les Nations-Unies, s’est trouvé une cause dans l’air du temps, le changement climatique.

L’opération entend encourager et favoriser la création d’applications pratiques basées sur des logiciels open source, notamment Red Hat OpenShift, IBM Cloud, IBM Watson, IBM Blockchain et les données de The Weather Company. L’objectif est d’utiliser la technologie de manière à ce qu’elle puisse "avoir un impact humanitaire immédiat et durable dans les communautés du monde entier".

"Cette année, le Call for Code met les candidats au défi de créer des innovations basées sur des technologies open source pour aider à stopper et à inverser l’impact du changement climatique."

Comment participer ?

Consultez le site web CallforCode.org (en anglais) pour rejoindre la communauté. Le site est ouvert aux inscriptions jusqu’à la date symbolique du 22 mars (Journée mondiale de l’eau 2020). Des informations complémentaires, un calendrier des événements et des formations au Call for Code seront disponibles sur le site d’IBM dédié aux développeurs, que vous trouverez ici.

Cédric Godart