TOOLinux

Le journal du Libre

Ce qu’il faut savoir de la publication d’openSUSE 15.1

lundi 3 juin 2019

Nous vous l’annoncions il y a quelques jours. openSUSE Leap 15.1 apporte une prise en charge du matériel améliorée et des nouveautés dans Yast. Voici le faire-part officiel.

Quoi de neuf

Une toute nouvelle pile graphique est disponible dans cette nouvelle distribution GNU/Linux communautaire basée sur une version entreprise. La prise en charge matérielle graphique du noyau Linux 4.19 a été rétroportée pour la sortie de 15.1, qui utilise le noyau Linux 4.12 et prend ainsi en charge de nouveau pilotes graphiques pour cartes graphiques (Graphics Processing Unit ou GPU) et améliore la gestion des puces AMD Vega.

La virtualisation des cartes graphiques est devenue de plus en plus courante chez les fabriquants tels qu’AMD, Intel ou Nvidia et Leap 15.1 permet d’utiliser ces implémentations et les prend en charge au sein d’environnements virtualisés ou dans le cloud.

Leap 15.1 utilise à présent Network Manager par défaut, à la fois sur les ordinateurs fixes et portables  ; auparavant ce n’était le cas que pour les portables. Les installations destinées aux serveurs continueront d’utiliser Wicked, le gestionnaire de configuration réseau avancé d’openSUSE. Cette version ajoute, de plus, quelques pilotes WiFi populaires destinés à des puces sans-fil modernes. Enfin, les fichiers /etc/resolv.conf, yp.conf et d’autres sont désormais de simples liens vers des fichiers dans /run et sont gérés par netconfig, ceci s’applique aussi bien à Wicked qu’à Network Manager.

La gestion des services depuis YaST a été réorganisée afin de tirer le meilleur parti des nombreuses fonctionnalités offertes par systemd en la matière.



Installation et configuration améliorées

Les évolutions de YaST permettent une meilleure gestion des services. Firewalld peut à présent être géré en mode texte. Il dispose également d’une nouvelle interface utilisateur, laquelle inclut les améliorations apportées à AutoYaST. Les administrateurs système disposeront d’un contrôle affiné grâce aux formulas Salt intégrées au module yast-configuration-management, de même que la gestion des clés SSH par utilisateur leur facilitera certaines tâches d’Administration.

YaST est livré avec un partitionneur enrichi qui peut désormais formater automatiquement des disques entiers sans table de partition, créer des grappes RAID logicielles sur des disques complets, créer des partitions au sein de grappes RAID logicielles et d’autres possibilités encore. AutoYaST prend également en charge ces diverses possibilités. Le travail fournit par l’équipe YaST sur les outils de configuration a amélioré les propositions de partitionnement par défaut dans de nombreux cas, notamment dans le cas de petits disques ou encore sur des systèmes disposant de plusieurs disques, ce qui facilite la vie des professionnels Linux. Leap 15.1 intègre aussi de nouvelles icônes pour YaST créées par la communauté.

L’équipe YaST a fourni un travail important dans le but d’améliorer l’expérience utilisateur sur écran 4k (HiDPI). Ces écrans sont maintenant détectés automatiquement et l’interface est mise à l’échelle en conséquence, fournissant à l’installeur une interface claire et raffinée.

Sécurité et maintenance

Leap 15.1 bénéficie des mises à jour depuis les dépôts Leap 15 mais aussi depuis SUSE Linux Enterprise 15. L’équipe de sécurité publie très rapidement les mises à jour nécessaires à Leap 15.1. Quant aux mises à jour de maintenance, 10 à 20% d’entre elles proviennent directement de la communauté.

YaST dispose d’une option testing permettant aux utilisateurs de tester les mises à jour de maintenance avant leur publication. Le dépôt testing fournit ainsi ces mises à jour 7 jours avant qu’elles ne soient rendues disponibles dans le dépôt des mises à jour de maintenance.

Les versions mineures de la série Leap 15 ont un cycle de vie 18 mois, durant lesquels elles bénéficient des mises à jour de maintenance et de sécurité. Une nouvelle version mineure est publiée globalement une fois par an. Les utilisateurs d’openSUSE Leap 15.0, publiée en mai 2018 devront donc mettre à jour vers la 15.1 dans les 6 mois à venir. La série Leap 15 recevra les mises à jour de maintenance et de sécurité durant 36 mois.

Images, déploiement et matériel avec Linode, Slimbooks et Tuxedo

Leap 15.1 continue d’attirer de plus en plus de fabriquants de matériel, en effet Slimbook et TUXEDO Computers vont tous deux offrir la possibilité d’acheter des machines avec Leap 15.1 préinstallée. Les images cloud de Leap sont dès maintenant disponibles chez Linode et prêtes pour tous vos besoins d’infrastructure.

Les ordinateurs TUXEDO Computers ont joué un rôle important dans les tests d’openSUSE Leap 15.1.

«  Nous partageons la même conviction que l’utilisateur doit bénéficier de la meilleure expérience que nous puissions lui offrir,  » a déclaré Herbert Feiler, CEO de TUXEDO Computers. «  openSUSE Leap 15.1 représente la suite logique du développement d’un système Linux stable à destination des utilisateurs finaux. Il est donc normal que nous continuions à proposer openSUSE préinstallée sur tous les PC TUXEDO, fixes ou portables.  » a t’il ajouté.

Les fournisseurs d’hébergement dans le cloud, tel qu’Amazon Web Services, Azure ou OpenStack, proposeront des images de Leap 15.1 dans les semaines à venir. Leap 15 est continuellement optimisée pour une utilisation dans le cloud, que ce soit en tant qu’hôte ou que système invité virtuel.

Environnement de bureau

Leap propose une grande varieté d’environments de bureau Linux, ce qui inclut bien sûr les traditionnels bureaux KDE et GNOME mais aussi Xfce, plus léger mais tout aussi efficace. Les utilisateurs peuvent choisir aisément leur environnement de bureau favori, sa configuration et leur flux de travail. GNOME 3.26 et KDE Plasma 5.12, version disposant d’un support à long terme, sont tous deux présents dans Leap 15.0 et Leap 15.1. Les utilisateurs professionnels de SLE 15 peuvent également obtenir la suite KDE ainsi que d’autres paquets disponibles via PackageHub. Les images Live de KDE et GNOME sont disponibles, facilitant les tests pré-installation, via l’onglet Live de la page dédiée à Leap sur software.opensuse.org. Une image Live de dépannage est également disponible à l’onglet Live Images.

Containers

Leap 15.1 embarque plusieurs technologies de containerisation telles que Singularity, qui apporte les containers et la reproductibilité dans le monde du calcul scientique et du calcul haute-performance (HPC). Singularity est apparu pour la première fois dans Leap 42.3 et fournit des fonctionnalités permettant de construire des containers aussi minimaux que possible et de les exécuter en tant qu’environments mono-application. C’est aussi la première publication de Leap contenant l’environnement d’exécution de container Podman ainsi que Buildah, l’outil de construction d’images, utilisé par défaut dans openSUSE Kubix. Tous deux fournissent une alternative légere et résiliente à l’environnement d’exécution Docker, tout en apportant en plus plusieurs fonctionnalités uniques.

Jeux vidéo et graphistes

Les concepteurs Web et les spécialistes du marketing numérique peuvent utiliser la nouvelle pile graphique avec la mise à jour mineure de la bibliothèque graphique 3d de Mesa et utiliser des outils open source comme le logiciel de création 3D Blender pour créer des animations fascinantes et captivantes.

Les joueurs, les mélomanes et les podcasteurs peuvent profiter des améliorations des pilotes audio HD haute définition, des pilotes audio USB rétro-portés et des mises à jour logicielles qui ont été réalisées pour les cartes multimédia (MMC) et les cartes MMC intégrées (eMMC).

Migration facilitée vers un support Entreprise

openSUSE Leap 15.1 apporte de nombreux paquets communautaires construits à partir d’un noyau de sources de SUSE Linux Enterprise (SLE) 15 SP1. Le noyau commun partagé et l’alignement avec SLE facilitent les migrations vers le produit d’entreprise de SUSE pour les professionnels qui souhaitent prolonger le cycle de vie de leur maintenance et de leur sécurité au-delà du cycle de vie de Leap. La migration de la version communautaire de Leap vers SUSE Linux Enterprise est une option disponible pour ceux qui souhaitent migrer. La migration des installations de serveurs openSUSE Leap vers SUSE Linux Enterprise est facile pour les intégrateurs système qui développent sur du code Leap et qui peuvent décider de passer à une version entreprise pour les SLA, la certification, le déploiement en masse ou le support à long terme étendu. Vous trouverez ici les instructions d’utilisation du pack SUSEConnect et de la documentation SUSE.

Tous les services système et réseau standards

Tout comme dans les précédentes version, les administrateurs systèmes et PME peuvent utiliser Leap pour l’hébergement de leurs serveurs de courriel ou leurs serveurs Web ou encore pour la gestion du réseau via DHCP, DNS, NTP, Samba, NFS, LDAP ainsi que des centaines d’autres services.

Le partage de fichiers et les services cloud sont possibles grâces aux logiciels tels que NextCloud. La suite applicative collaborative Kopano (anciennement Zarafa) est même incluse dans les dépôts officiels Leap 15.1.

Cette version de Leap configure automatiquement SSH pour les rôles système «  Serveur  » et «  Serveur transactionnel  », ce qui facilite un peu les choses pour commencer à travailler sur votre serveur immédiatement après installation.

Santé et science

La distribution Leap soutient les communautés de la santé, de la science, de la recherche et du développement informatique. GNU Health, le système de gestion des données de santé et hospitalières plusieurs fois récompensé, est disponible en version 3.4.x qui apporte gnuhealth-thalamus, un serveur Federation. openSUSE-gnuhealth-setup, un script de déploiement pour GNU Health, est fourni pour faciliter l’installation sur un nouveau système pour les utilisateurs moins techniques.

Leap permet aussi la résolution de problèmes mathématiques linéraire et non linéaire ainsi que bien d’autres types d’expérimentations numériques, à l’aide de n’importe quel language compatible avec MATLAB, via GNU Octave. Leap met aussi à disposition QGIS, le système d’information géographique libre, afin que vous puissiez créer, éditer, visualiser et publier vos données géospatiales. openSUSE Leap embarque de nombreux autres paquets, citons par exemple Cadabra, un système de calcul algébrique dans la théorie des champs, Step, le simulateur physique interactif ou encore Kalzium, un paquet de tableau périodique des éléments.

Plateformes

Leap fonctionne sur architecture x86_64 et peut être déployée aussi bien sur support physique que virtuel, en tant qu’hôtes ou invité, ou encore dans le cloud. Les travaux de portage vers d’autres architectures que ARM64 et POWER sont en cours de réalisation par la communauté.

L’installation d’openSUSE sur Raspberry Pi pour ARM64 a été simplifiée et consiste en une seule image et peut être personnalisée. openSUSE Leap 15.1 est le premier système polyvalent a fournir une expérience Linux complète sur Raspberry Pi. Il n’y a plus besoin d’ISO spécifique ou d’image pré-construire à installer sur le Raspberry Pi. L’image standard d’openSUSE peut y être installée comme sur n’importe quel autre ordinateur. L’installeur détecte le matériel et propose un ensemble de configurations par défaut. Le Raspberry Pi requiert une partition très spécifique, contenant les firmware du système. Il est donc important que l’installeur détecte correctement cette partition, la préserve et la monte dans /boot/vc afin de permettre au système d’exploitation de réaliser les mises à jour de ce firmware.

Télécharger Leap 15.1

Pour télécharger l’image ISO de cette publication, rendez vous sur le site communautaire officiel.

Source : openSUSE