TOOLinux

Le journal du Libre

"Changement de gouvernance et communautés open source : le cas du logiciel Claroline"

lundi 11 mars 2019

Robert Viseur (Université de Mons, Belgique) et Amel Charleux (Université de Montpellier) publient dans le dernier numéro d’Innovations (revue d’économie et de management de l’innovation) une passionnante étude traitant de la gouvernance ouverte de l’innovation. Au centre du jeu, Claroline.

Depuis le milieu des années 1990, les logiciels libres et open source intègrent progressivement la sphère économique et entraînent le développement de grandes communautés en ligne. Bien que ces communautés aient été largement étudiées, leur cohabitation avec les éditeurs de logiciels reste cependant mal maîtrisée. Plus précisément, le rôle que peuvent jouer ces communautés au-delà de leur contribution technique est sous-étudié.

« Dans notre recherche, nous questionnons le rapport entre un éditeur et sa communauté en prenant pour unité d’analyse la réaction de la communauté face à des changements stratégiques de gouvernance initiés par l’éditeur. Afin d’atteindre notre objectif, une étude longitudinale s’imposait. »

Claroline est un projet populaire de Learning Management System open source dont sont issus, directement ou indirectement, plusieurs autres projets open source.

« Compte tenu de sa diffusion, de l’évolution de sa gouvernance, de ses forks et de sa résilience, Claroline présentait un terrain de recherche idéal pour comprendre les dynamiques communautaires. Finalement, nos résultats montrent que les communautés libres et open source peuvent être à l’origine de résistances et entraver la mise en œuvre de certaines décisions stratégiques liées notamment aux modes de gouvernance. »

Détails pratiques

- Viseur, Robert, et Amel Charleux. « Changement de gouvernance et communautés open source : le cas du logiciel Claroline », Innovations, vol. 58, no. 1, 2019, pp. 71-104.
- La page de la publication