TOOLinux

Le journal du Libre

Comment l’Intelligence artificielle et le digital ont repoussé les limites de la formation

lundi 2 décembre 2019

Sur un marché du travail toujours plus concurrentiel, force est de constater que la majorité des entreprises cherchent à améliorer leur qualité de service. Dans ce contexte, la notion de formation des collaborateurs est incontestablement un sujet central qui amène les entreprises à rechercher des moyens toujours plus performants de faire monter en compétence leurs équipes et notamment leurs forces commerciales qui se positionnent en première ligne vis-à-vis des clients.

Ce constat est d’autant plus pertinent dans des secteurs en tension ou dans des métiers où l’innovation amène les collaborateurs à intégrer en continu des données complexes pour bien informer les clients.

Une recherche d’interaction toujours plus importante

Les entreprises cherchent à mettre en place des plans de formation qui leur permettent de traiter le plus de cas d’usages possible et de mettre en situation leurs collaborateurs dans un environnement proche de celui rencontré sur le terrain. Mais un tel exercice est particulièrement complexe, notamment pour les entreprises étendues qui doivent former plusieurs centaines de collaborateurs.

C’est en ce sens que les formations traditionnellement dispensées semblent fortement évoluer. En effet, les dispositifs traditionnels « présentiels » semblent perdre de leur attractivité. Ce constat s’explique finalement assez simplement. Le digital a ouvert de nouveaux réflexes et contribue à positionner la formation non pas comme une contrainte vis-à-vis des collaborateurs, mais comme une nouvelle expérience génératrice de meilleure performance et d’évolution professionnelle.

L’intelligence artificielle et le marché de la formation

Comme nous l’avons évoqué, la recherche d’une interactivité optimale est devenue une clé de succès en matière de formation. Sur ce point, l’intelligence artificielle et le machine learning ont bouleversé la donne en permettant de créer des scénarios de formation dynamiques qui interagissent en temps réel en fonction des réponses formulées par les apprenants.

Les collaborateurs se trouvent donc dans des situations comparables à celles qu’ils pourraient rencontrer en point de ventes par exemple. On notera aussi que d’autres technologies semblent s’inviter dans le débat pour aller encore plus loin en termes d’expérience de formation. L’une des plus visibles et en fort développement est notamment celle liée à la réalité augmentée et la 3D. Cela s’explique notamment par la fluidité de l’expérience proposée qui encore une fois rapproche plus l’apprenant de son environnement de travail réel.

À travers ces différents éléments, il apparait donc que le monde de la formation professionnelle connait de profondes mutations. Cette évolution devrait s’accentuer ces prochaines années avec la poussée du digital qui amène les entreprises à se transformer et à faire évoluer leur mode de gestion et leur gouvernance. Les volets liés à la formation et aux ressources humaines devraient suivre cette tendance de fond.

- Homéric de Sarthe, CEO de Pitchboy