TOOLinux

Le journal du Libre

Dématérialisation et mutualisation des collectivités

jeudi 10 juillet 2014

La récente réforme engageant la refonte de la carte intercommunale oblige les communes à appartenir à un établissement de coopération intercommunale.

Aujourd’hui, plus de 15 000 établissements intercommunaux sont confrontées à la nécessité d’optimiser leur organisation interne et la coordination avec les communes membres.

L’intercommunalité en croissance

En à peine dix ans, l’intercommunalité de services est devenue une intercommunalité de projets prônant l’intégration et l’instauration d’une culture commune au sein d’un même territoire, pour éviter tout isolement. Les économies d’échelle, la valorisation des communes, ainsi que le pilotage de projets communs en font particulièrement son succès.

Que ce soit pour gérer les marchés publics, les cimetières ou tout simplement pour créer un site internet intercommunal, les actions menées par les intercommunalités offrent des perspectives intéressantes pour les collectivités de petite taille qui n’ont pas la capacité de supporter les infrastructures de stockage et d’archivage conséquentes alors que les besoins vont croissants avec l’émergence de l’administration électronique.

Le système d’information et de gestion au service de la mutualisation

La modernisation des outils de gestion, la décentralisation et la mutualisation des tâches sont des volets qui garantissent la réussite de la mutualisation. Ils enrichissent l’expertise et valorisent l’action de l’intercommunalité en offrant un meilleur service aux citoyens du territoire. Cette coexistence territoriale décloisonne naturellement l’activité des services, et doit participer aussi à la construction d’une culture commune tout en renforçant l’efficience des services de proximité.

La nécessité pour les intercommunalités est alors de s’appuyer sur des solutions logicielles de gestion pensées exclusivement pour elles et élaborées par des acteurs qui connaissent les métiers et les configurations de l’intercommunalité. La gestion comptable d’une intercommunalité nécessite par exemple une organisation interne adaptée aux objectifs stratégiques territoriaux. Un accès facilité aux données des tableaux de bord est par ailleurs primordial pour informer les élus et responsables de services des communes membres instantanément.

JVS-Mairistem propose une gamme adaptée à ces problématiques et ces enjeux territoriaux. Les logiciels couvre tous les métiers de l’intercommunalité : gestion et pilotage des finances publiques, des ressources humaines, de l’information et de la communication ; gestion des marchés publics ; développement commun des services numériques aux citoyens du territoire notamment sur la petite enfance et le service de l’eau et des déchets ; ou encore la gestion mutualisée des cimetières.

Cette gamme est également disponible en mode SAAS