TOOLinux

Le journal du Libre

Derrière LibreOffice Online GTK+ broadway et un gros potentiel pour les logiciels libres

mercredi 19 octobre 2011

Réflexion d’un singe sur la conférence

Comme je ne pouvais pas me rendre à cette conférence parisienne, j’y avais envoyé un singe en éclaireur histoire de capter un peu l’ambiance. Je savais pouvoir compter sur un retour sans concession de ce qu’il allait voir et surtout entendre. Je vous livre ses réflexions “brut de décoffrage” sur la conférence :

La restriction aux seuls développeurs est franchement de mauvais goût ! A un anniversaire on fait en sorte d’inviter et rendre accessible à tout le monde ! C’est d’autant plus néfaste que ça donne un effet caste/secte alors que LibreOffice est un outil grand public ! Steve jobs aurait fait mieux, il aurait rendu ça sexy et accessible au plus grand nombre au lieu de le cantonner à la secte des développeurs ! Le succès de LibreOffice est avant tout le fait des utilisateurs lambda … Or on a vu une messe sectaire de devs et institutionnels.

Toujours dans la finesse le <a
href="http://mezalab.org/">Bonob0h <img
src='http://philippe.scoffoni.net/wp-includes/images/smilies/icon_smile.gif' alt="open cloud LibreOffice GTK " class='wp-smiley' title="Derrière LibreOffice Online GTK+ broadway et un gros potentiel pour les logiciels libres" /> . Visiblement, il n’était pas à la bonne conférence, en tous cas pas une conférence pour les utilisateurs. C’est dommage et il faudra bien y faire quelque chose quand on pense que pour pas mal de monde seul OpenOffice existe encore…

LOOL ou LibreOffice On Line

C’est l’annonce à mon sens la plus intéressante de cette conférence parisienne. Il faut dire qu’à ce jour, il n’existe pas réellement de suite bureautique complète et libre disponible sur le Web.

La version web serait en tout point similaire avec la version “classique”. Ce qui sur le web la placerait bien devant la suite Google App en terme de fonctionnalité. On peut d’ailleurs le voir sur la vidéo de la démonstration (<a
href="http://people.gnome.org/%7Emichael/data/2011-10-10-lool-demo.webm">lien pour la télécharger) :

<iframe
src="https://www.youtube-nocookie.com/embed/BUfYRBMVkMQ?rel=0&html5=1" frameborder="0" width="600" height="407">

LibreOffice OnLine est basée sur la librairie de développement <a
href="http://www.gtk.org/">GTK+ et a été développée par un employé de la société <a
href="http://www.suse.com/">SUSE Michael Meeks à qui l’on doit cette vidéo également.

GTK+ broadaway

GTK+ (The GIMP Toolkit) est un ensemble de bibliothèques logicielles, c’est-à-dire un ensemble de fonctions <a
title="Informatique" href="http://fr.wikipedia.org/wiki/Informatique">informatiques, permettant de réaliser des interfaces graphiques. Cette bibliothèque a été développée originellement pour les besoins du logiciel de traitement d’images GIMP. GTK+ est maintenant utilisé dans de nombreux projets, dont les environnements de bureau <a
title="GNOME" href="http://fr.wikipedia.org/wiki/GNOME">GNOME, <a
title="Xfce" href="http://fr.wikipedia.org/wiki/Xfce">Xfce et <a
title="ROX Desktop" href="http://fr.wikipedia.org/wiki/ROX_Desktop">ROX
(<a
href="http://fr.wikipedia.org/wiki/GTK%2B">source Wikipédia).

<p
style="text-align: center;"><a
href="http://philippe.scoffoni.net/wp-content/uploads/2011/10/thumbnail-twf.png"><img
class="aligncenter" style="float: center;" src="http://philippe.scoffoni.net/wp-content/uploads/2011/10/thumbnail-twf.png" alt="open cloud LibreOffice GTK " width="388" height="297" title="Derrière LibreOffice Online GTK+ broadway et un gros potentiel pour les logiciels libres" /><br
/> Les widgets de GTK+

Parmi ses autres avantages, celui de la portabilité. Ce qui a permis l’apparition de pas mal de logiciels libres sous Windows ou MacOSX.

Pour réaliser cette version web ce sont les fonctionnalités de GTK+ broadway réalisée par <a
href="http://blogs.gnome.org/alexl">Alex Laarson de RedHat qui ont été utilisées. Apparues avec <a
href="http://www.le-libriste.fr/2011/09/gtk-3-2-apporte-le-support-dhtml5broadway-et-wayland/">la version 3.2 en septembre, il devient ainsi possible d’exécuter n’importe quelle application en local ou à distance au travers d’un navigateur supportant le HTML5.

On peut voir une démonstration de cette capacité <a
href="http://blogs.gnome.org/alexl/2011/04/18/broadway-update-3/">sur cette autre vidéo mettant en scène l’éditeur de texte gEdit, le logiciel de dessin Gimp ou encore le navigateur web Epiphany qui fonctionne dans le navigateur web Chrome. Plutôt impressionnant pour moi…

Le potentiel semble assez énorme quand on connaît <a
href="http://en.wikipedia.org/wiki/GTK%2B#Applications">la liste des applications développées avec GTK+ dont voici quelques-unes de plus connues : <a
href="http://www.abisource.com/">AbiWord, <a
href="http://ekiga.org/">Ekiga, <a
href="http://projects.gnome.org/evolution/?info=EXLINK">Evolution, <a
href="http://www.gimp.org/">GIMP, <a
href="http://projects.gnome.org/gnumeric/">Gnumeric, <a
href="http://inkscape.org/?lang=fr">Inkscape, <a
href="http://www.pidgin.im/">Pidgin.

On se prendrait presque à rêver d’un bureau Gnome accessible en ligne depuis un navigateur avec l’énorme avantage de partager le code avec les versions classiques contrairement aux solutions classiques type EyeOS ou autre qui imposent une ré-écriture.

Une solution aussi plus souple et peut-être moins lourde (mais ça reste à vérifier) que la mise à disposition d’un bureau à distance avec des solutions comme <a
href="http://www.ulteo.com/home/fr/accueil">Ulteo.

<div
id="related-post">

Vous devriez peut-être lire ces articles sur le même sujet

  • <a
    href="http://philippe.scoffoni.net/je-serais-a-fossa-2011/" rel="bookmark" title="25 septembre 2011">Je serais à fOSSa 2011
  • <a
    href="http://philippe.scoffoni.net/open-source-cloudware-initiative-encore-une/" rel="bookmark" title="10 mai 2010">Open Source Cloudware Initiative, encore une…

Philippe SCOFFONI