Toolinux Linto.AI OpenPAAS OBM Hubl.IN Linagora

Des apps Linux dans votre Chromebook ?

lundi 26 février 2018

Certains ont franchi le pas, attirés sans doute par le prix (et la facilité d’utilisation) de ces machines de plus en plus performantes, mais assez fermées. Le Chromebook de Google est en vogue, notamment dans le milieu scolaire aux États-Unis.

Même si ChromeOS est basé sur Linux (en vérité, une version dérivée de Gentoo), il n’est pas encore possible d’y faire tourner des applications Linux sans passer par une petite astuce de développeur (exemple : Crouton, qui crée alors un chroot de Debian/Ubuntu au-dessus de Chrome OS), laquelle requiert l’activation du mode développeur.

Les choses pourraient bien changer... et plus vite qu’on le pense. Non contents de faire tourner les applications Android (un grand nombre d’entre-elles pour être exact), ces machines poussées par Google (via son Pixelbook ou ses partenaires Acer, Samsung, Asus, Dell, etc.) devraient bientôt accueillir une abondante logithèque héritée des systèmes GNU/Linux.

C’est ce qu’on apprend en effet dans un nouveau commit de Chromium, relayé par OMGUbuntu et bien d’autres sites spécialisés Android.

Google I/O ou déjà le 24 avril ?

Le code découvert dans une version de développement - instable à ce stade - renfermerait un menu ’Better Together’ (littéralement ’On est mieux ensemble’) dans les paramètres de Chrome OS, qui permettrait ensuite aux administrateurs IT d’autoriser la fonction suprême, consistant à pouvoir installer des applications Linux sur un système Chrome OS.

L’air de rien, ce sont une foule d’applications comme LibreOffice, GIMP et même des jeux compatibles Steam qui s’ouvriraient ainsi aux utilisateurs de Chrome OS, sans oublier les possibilités d’émulation via Wine de logiciels Windows.

La découverte a même une date probable : Chrome OS 66, dont la sortie est programmée le 24 avril prochain. Les conteneurs Linux pourraient ainsi être annoncés à l’occasion de Google I/O 2018 en mai prochain. On se souvient que l’annonce du rapprochement entre les systèmes Ubuntu et Windows 10 avaient déjà galvanisé les développeurs, il y a trois ans, lors de l’événement Build de Microsoft.

Après les applications Android et aux côtés des fameuses "Progressive Web Apps", l’édition 2018 de Google I/O devrait réserver de belles surprises aux principaux intéressés, les développeurs. La compatibilité des applications Linux serait inévitablement une innovation bienvenue, promise à un bel avenir de visibilité.

- C.G.