TOOLinux

Le journal du Libre

Disques ouverts ? Ils compromettent les chances de récupérer des données

mardi 12 novembre 2013

C’est donc un nombre important de pertes de données qui auraient pu être évitées, Kroll Ontrack traitant plus de 50 000 récupérations par an.

Pourquoi ?

Un disque dur est une pièce scellée, spécialement conçue pour empêcher toute impureté de pénétrer pendant son utilisation. Les têtes de lecture lévitent à la surface des plateaux en rotation, généralement à des vitesses comprises entre 5 400 et 15 000 tours par minute. Si des particules de poussière pénètrent dans le disque alors qu’il est en rotation à pleine vitesse, ces petites particules s’insèrent entre les têtes et la surface du plateau, entraînant un atterrissage des têtes de lecture / écriture.

Les techniciens de Kroll Ontrack réalisent un diagnostic de chaque disque reçu pour déterminer l’état du média et des données. Les problèmes récurrents constatés sont notamment des secteurs défectueux qui endommagent la surface des plateaux, des têtes de lecture défaillantes, ou encore des atterrissages des têtes de lecture qui ont heurté la surface du disque et ont entrainé un sillon au niveau des plateaux.

Si le diagnostic du disque indique une défaillance logique (et non physique), les ingénieurs disposent d’outils propriétaires Kroll Ontrack pour reconstruire et réparer les structures de données endommagées. L’objectif est d’accéder aux données et de les extraire. Dans les cas de pannes physiques, les techniciens ouvrent le disque dans un environnement de type salle blanche et effectuent un contrôle minutieux, du circuit imprimé et des pièces mobiles visant à identifier une quelconque défaillance.

Bancs propres pour la récupération de données

Un banc propre est un système conçu pour faire circuler un flux d’air purifié grâce à des filtres sophistiqués qui capturent les plus fines particules de poussière. Ces systèmes utilisent des filtres HEPA (filtres à air à très haute efficacité) qui filtrent les particules en suspension d’un diamètre de seulement 0,5 micromètre. Les plans de travail sont organisés par zone en fonction du type de support : disques IDE et SATA 2,5" et 3,5", clés USB, SAS, disques SCSI, SDD, mémoire Flash, téléphones, tablettes et serveurs.

Stock de pièces détachées

75 % des disques confiés à Kroll Ontrack présentent des dommages physiques, 25 % sont logiques. En conséquence, il est crucial qu’un laboratoire dispose d’un important stock de pièces de rechange.

Travail sur l’image bit à bit

Lorsqu’ils reçoivent un média endommagé, les techniciens créent une image bit à bit du support en le connectant à un système utilisant des outils propriétaires. La configuration spécifique du serveur de Kroll Ontrack permet de générer une image secteur par secteur du disque sans endommager davantage le média. Le processus de récupération est réalisé intégralement sur cette image, tandis que les données du client sont préservées dans un serveur interne et sécurisé. Les résultats de la récupération sont ensuite affichés dans un rapport.