TOOLinux

Le journal du Libre

Du ’triple boot’ sur son Macintosh Intel

dimanche 23 avril 2006

Il faudra vous armer d’un zeste de patience et de dextérité : un partitionnement manuel est en effet requis pour redistribuer le disque dur. Le détail le plus amusant dans cette histoire est finalement que ni Linux ni MacOS X n’ont plus aucun problème avec l’EFI, contrairement à Windows.

L’auteur recommande de muscler la mémoire vive de son micro-ordinateur et de donner sa chance à une véritable solution de virtualisation, permettant d’exécuter plusieurs systèmes d’exploitation sans devoir passer par un redémarrage. Il conseille Parallels Workstation 2.1, actuellement au stade bêta.

- L’article sur Linux-Watch