TOOLinux

Le journal du Libre

EMC : « 4 entreprises sur 5 n’arriveront pas à suivre le rythme de l’innovation »

mercredi 18 février 2015

Plus de 2 entreprises sur 5 dans le monde (61%) déclarent que leur société a adopté les services cloud, néanmoins seuls 16% affirment qu’ils seraient prêts à héberger une application – peu importe laquelle – sur un cloud public. Les applications que les entreprises désirent le moins mettre sur un cloud public sont celles rattachées aux finances (39%), à la gestion du capital humain (35%) et à l’ERP (32%).

… et en France ?

Les entreprises françaises ont clairement affirmé que l’IT était considéré comme un moteur stratégique au niveau national. En effet, le service informatique est un facteur clé dans le développement des entreprises et de leur communication avec leurs clients. Néanmoins, la première inquiétude des entreprises françaises réside dans la capacité à suivre la cadence d’une innovation en perpétuelle évolution, et ainsi à soutenir cette innovation avec les compétences adéquates. 4 entreprises sur 5 estiment que l’innovation sera trop rapide d’ici 1 à 2 ans.

Quel constat peut-on dresser ?

Bien que l’on puisse observer une adoption croissante des services cloud, il y a encore beaucoup à faire. Les services informatiques au sein des entreprises souffrent toujours d’une forte pression afin d’améliorer la qualité de service tout en réduisant les coûts. Qui plus est, les services informatiques au sein d’entreprises issues d’une région émergente font preuve de beaucoup de prudence et sont donc plus réticents à l’adoption et la mise en place d’une nouvelle technologie telle que le cloud. Par conséquent, les entreprises se dirigent vers des niveaux informatiques plus élevés et innovants, tels que le cloud hybride. Cela se confirmera dans les prochains mois, les entreprises souhaitant bénéficier de services automatisés et plus intelligents.

Le retard de le France en termes de déploiements technologiques a quant à lui souvent été mis en exergue, malgré les efforts récents qui ont notamment pu être constatés avec la montée de la French Tech et la présence de multiples entreprises prometteuses au CES de Las Vegas en début février. Plusieurs initiatives ont été lancées afin de palier à l’absence d’un cloud souverain en France, avec un succès relatif.

Chiffres clés de l’étude (analyse complète ici) :

En France…

- 82% des dirigeants français considèrent l’informatique comme un levier de croissance stratégique pour leur entreprise
- 66% des personnes interrogées estiment que leur entreprise dispose des compétences et connaissances nécessaires pour atteindre avec succès les objectifs fixés
- Toutefois, quatre entreprises sur cinq (80%) pensent que ces compétences auront du mal suivre le rythme de l’innovation informatique au cours d’ici 1 à 2 ans

… Et dans le reste du monde

- 61% des répondants ont aujourd’hui adopté des services cloud
Plus d’une entreprise sur quatre (27%) ont déployé une solution de cloud hybride
- 35% des sondés affirment que leur entreprise ne possède pas les connaissances nécessaires pour atteindre les objectifs fixés