TOOLinux

Le journal du Libre

Edge computing et Open Source pour la 5G : le pari d’IBM et Red Hat

lundi 11 mai 2020

Red Hat, désormais filiale d’IBM, lance de nouvelles offres à destination des opérateurs de téléphonie mobile pour exploiter la 5G grâce à l’edge computing et à l’open source.

Edge computing pour la 5G : le pari d’IBM et Red Hat autour de l’open source

La semaine dernière, IBM a annoncé, lors de sa conférence digitale Think, de nouveaux services et solutions pour le secteur des télécommunications. Objectif : accélérer la transition vers l’edge computing à l’ère de la 5G.

Ces offres entendent combiner l’expertise d’IBM dans les environnements multiclouds avec la technologie open source de Red Hat (dont Red Hat Linux), qui a rejoint IBM l’année dernière.

Les nouvelles offres d’IBM sont opérées sur Red Hat OpenShift (plateforme Kubernetes). Ainsi, les clients peuvent exploiter les avantages de l’edge computing, "notamment lorsqu’ils utilisent un système d’IA afin d’obtenir des résultats au plus près de l’endroit où la donnée a été générée".

Solutions et offres mises en place

Les nouvelles solutions sont nombreuses et mélangent produits et services IBM et Red Hat :

- IBM Edge Application Manager - une solution de gestion autonome conçue pour permettre le déploiement et la gestion à distance des applications d’IA, d’analyse et d’IoT
- IBM Telco Network Cloud Manager - une nouvelle solution basée sur Red Hat OpenShift capable de fournir des capacités d’automatisation intelligentes afin d’orchestrer les fonctions de réseaux virtuels et de conteneurs en quelques minutes.
- Des applications et des services conçus pour l’edge, notamment IBM Visual Insights, IBM Production Optimization, IBM Connected Manufacturing, IBM Asset Optimization, IBM Maximo Worker Insights et IBM Visual Inspector.

En outre, IBM annonce la création de l’IBM Edge Ecosystem pour créer un réseau de partenaires autour de ces nouvelles offres dédiées aux opérateurs et à la 5G. L’ensemble des solutions se trouvent sur le site web d’IBM (en anglais pour l’instant).