TOOLinux

Le journal du Libre

Et si SCO récupérait finalement ses droits sur UNIX ?

vendredi 28 août 2009

Dès 2006, SCO intente un procès contre les distributions Linux et les différentes saveurs d’Unix du marché. Et pour cause : SCO s’estime propriétaire des droits sur le système d’exploitation UNIX, à la base d’une foule d’autres OS, parmi lesquels Solaris, AIX, BSD, Linux et même Mac OS X.

Coup de théâtre lors du procès intenté contre IBM pour intégration de code Unix dans AIX : la justice estime que Novell est bien le propriétaire des fameux droits. SCO est condamné à rétrocéder à Novell les sommes percues lors des "petits arrangements" intervenus entre SCO et Microsoft, ainsi qu’avec SUN, pour le dossier Solaris.

En 2008, un fond nourri par la famille royale Saoudienne vient renflouer les caisses de la société qui, entretemps, fait appel. Le temps passe, la crise et l’actualité effacent les traces laissées dans le sable, mais le monstre n’a pas dit son dernier mot.

Cette semaine, une cour d’appel fédérale américaine entre dans le jeu. Elle casse la décision prise en première instance. L’amende de 2,4 millions de dollars US n’est pas contestée, mais un réexamen de la propriété des droits sur UNIX est souhaité. Si l’enquête confirme que Novell détient ces droits, la pax romana est signée. Si SCO récupère ces droits, les mois à venir seront faits de stupeurs et tremblements dans le monde enchanté d’Unix et ses dérivés...

C.G.

Messages