TOOLinux

Le journal du Libre

Eva Joly répond au CNLL sur le logiciel libre

mercredi 18 avril 2012

Morceaux choisis :

"Au-delà, il importe que les élèves puissent dépasser le statut de consommateurs avertis du numérique pour pouvoir en devenir acteur. Cela n’arrivera que par une réelle culture informatique, une connaissance des logiques au coeur du fonctionnement des machines et des logiciels, ainsi qu’une réelle appréhension des enjeux des libertés numériques et des transformations à l’oeuvre dans nos sociétés. Par leur définition même, les valeurs qu’ils portent et les fonctionnement coopératifs qu’ils induisent, les logiciels libres et les ressources libres ont un rôle global à jouer dans cette transformation de l’éducation. Le logiciel libre et les ressources libres sont en phase avec les missions du système éducation, il faut favoriser leur développement mais également celui des ressources pédagogiques libres, de qualité, produites par les enseignants dans des démarches coopératives."

"L’European Interoperability Framework (EIF) dans sa dernière version (2.0) doit être revu afin de ne faire référence qu’à des standards ouverts et non simplement « compatibles ». En l’état il ne peut être accepté puisqu’il désert ses buts affichés au seul profit des intérêts privés de firmes internationales. Au niveau français, l’introduction d’OOXML comme standard reconnu par le RGI (par l’intervention directe du Premier Ministre sous la pression de Microsoft) l’a rendu inopérant. Il doit être retiré. Par ailleurs, nous souhaitons que le RGI devienne contraignant, et non pas seulement un ensemble de recommandations."

- Ses réponses