TOOLinux

Le journal du Libre

FTP et les clients graphiques sous Linux

vendredi 16 octobre 2009

Le protocole FTP, pour File Transfer Protocol, est un protocole de transfert de fichiers client-serveur, standardisé par plusieurs RFC. C’est l’un des plus anciens protocoles du réseau internet, sa première RFC datant de 1971. Il faut d’un côté un serveur FTP, sur lequel un client va se connecter afin de télécharger ou de téléverser (download ou upload) des fichiers. De part son âge, c’est un protocole très basique, très peu sécurisé par défaut, et qui pose de nos jours des problèmes avec les pare-feux (firewalls) à cause de son utilisation de plusieurs ports et des différents modes d’utilisation, actif et passif. Afin de palier au manque de sécurité important (mots de passe circulant en clair sur le réseau), il existe une variante sécurisée : FTPS (ou FTPES, E pour Explicit, suivant si la sécurisation SSL de la connexion est faite de manière implicite ou explicite).

D’autres ajouts ont été faits au protocole, comme le FXP, c’est-à-dire le transfert de fichiers directement de serveur à serveur. Enfin, on peut noter l’existence du SFTP, qui n’a rien à voir techniquement avec le protocole FTP, puisqu’il s’agit d’utiliser SSH pour transférer des fichiers. Ainsi, nul besoin d’un serveur FTP, tout se fait par le serveur SSH, et les connexions sont évidemment chiffrées, du fait des caractéristiques inhérentes à SSH.

Il existe sous Windows plusieurs clients FTP graphiques propriétaires connus, comme par exemple CuteFTP, mais incompatibles avec Linux. Sous Linux, un des plus anciens et connus logiciels de ce type est gFTP, qui comme son nom l’indique se base sur la bibliothèque GTK+ et par conséquent s’intègre mieux dans GNOME. Malheureusement, aucune nouvelle version n’a vu le jour depuis près d’un an. On peut citer du côté de KDE Kftpgrabber et Kasablanca. Il faut noter aussi que ces grands environnements de bureau, KDE et GNOME, intègrent à leurs navigateurs de fichiers la possibilité de se connecter en FTP à des serveurs distants, et ainsi de manipuler de façon intuitive les fichiers distants comme s’il s’agissait de fichiers locaux. Néanmoins, cela reste très basique par rapport aux possibilités offertes par des logiciels dédiés.

Depuis peu de temps, un nouveau logiciel de taille vient concurrencer les logiciels existants sous Linux : FileZilla. Il s’agit d’un logiciel libre (GPL), auparavant compatible Windows uniquement, et multiplateforme depuis la version 3. En effet, cette nouvelle version correspond à une réécriture majeure de l’application, utilisant le langage C++ et la bibliothèque wxWidgets, ce qui la rend portable et utilisable dans les différents environnements de bureau. FileZilla a bien d’autres points jouant en sa faveur. Il est développé activement, et par conséquent de nouvelles fonctionnalités apparaissent régulièrement dans les nouvelles versions. Il supporte les protocoles FTP et FTPS/FTPES, mais aussi SFTP, intègre tout ce qu’on pourrait attendre d’un client FTP dédié tel que celui-ci : gestion de sites, file d’attente, etc. Il est traduit dans plusieurs dizaines de langues, dont le Français, supporte la nouvelle génération du protocole IP, IPv6, gère les gros fichiers de plusieurs Go, permet le glisser-déposer, le filtrage des listes de fichiers/dossiers, la configuration des vitesses de transfert, la comparaison de répertoires, la navigation synchronisée, l’édition de fichier distant, et même depuis peu la recherche distante. Un point négatif qui peut se révéler majeur pour certains besoins est l’absence du protocole FXP dans la version 3, alors qu’il était présent dans la version 2 et que les logiciels concurrents cités précédemment le supportent. Néanmoins, FileZilla reste un très bon logiciel et est probablement la meilleure solution de client FTP graphique existant actuellement sur le poste de travail Linux, en sachant que l’utilisation de wxWidgets, même si elle permet au logiciel d’être à l’aise dans tous les environnements, limite l’intégration du logiciel avec le reste du bureau.

Enfin, il faut noter que le FileZilla dont on parle est en réalité FileZilla Client. Il existe en effet un logiciel FileZilla Server jouant le rôle de serveur FTP, uniquement disponible sous Windows.

Adrien Cunin

Messages

  • A chaque fois que j’essaye FileZilla je ne suis aps du tout convaincu, pas claire, peu stable, ...
    gFTP n’a peut-être pas mis été à jour récemment mais quel bonheur de l’utiliser.

    Voir en ligne : lowcost Nice