TOOLinux

Le journal du Libre

Gnome et .Net de la Mono à la stéréo ?

vendredi 1er février 2002

On savait le projet Mono (version libre de .Net) dans les favoris de la société Helix. Aujourd’hui, le dessein est plus clair. "J’aimerais voir les applications écrites en .Net dès la version 3.0. Ensuite, que Gnome 4.0 évolue vers le ’tout en .Net’", déclarait Miguel de Icaza à nos confrères de The Register à l’occasion de LinuxWorld. "Beaucoup de gens voient en .Net une mise à jour fantastique pour tout type de développement". Un développement qui semble bien en retard, du côté de Linux, mais de Icaza reste confiant : "Nous disposons aujourd’hui de 900 classes sur 3500, donc nous sommes, en effet, un peu en retard. Exemple concret : lorsque Microsoft sortira la version 1.0, il nous faudra encore un an pour en faire de même avec Mono. Mais comme dit Alan COX, le logiciel libre ne brille jamais par sa ponctualité". Quant au danger de permettre à Microsoft, via Mono, d’imposer d’une manière détournée ses standards, en usant d’outils développés pour contrer la culture propriétaire, l’homme d’HelixCode se défend : "Microsoft développe des technologies intéressantes, vraiment. C’est un standard utilisé par la plupart des utilisateurs d’informatique. Il est vrai que les scientfiques utilisent TeX ou LatEX, mais force est de reconnaître que la majorité se tourne plus volontiers vers Word. Ce n’est peut-être pas la meilleure application du genre, mais elle remplit bien sa mission".

Reste maintenant à savoir ce que pensent les centaines de développeurs actifs autour du projet Gnome. Sans compter l’industrie qui gravite autour de sa Fondation. Rappelons que Sun a récemment adopté Gnome comme interface par défaut de son système Solaris OE. Compte tenu de l’aversion déclarée publiquement par Sun à l’encontre de .Net, les tensions risquent d’être sensibles entre les protagonistes de cette histoire.

Interview complète sur le site THE REGISTER