TOOLinux

Le journal du Libre

HubiC, c’est donc terminé ? Oui... et non.

mercredi 30 mai 2018

Les nouvelles inscriptions au service hubiC sont désormais closes, annonce l’hébergeur le plus célèbre de France. Ce n’est pas pour autant que votre espace de stockage va disparaître. Explications.

Tout a commencé en 2011, un « Lab » expérimental concernant des technologies de stockage pousse OVH à développer un service et à le commercialiser dans une version plus aboutie.

C’est à ce moment qu’est lancé hubiC, une solution de stockage grand public dans le cloud basé sur des technologies comme OpenStack Swift. 7 ans plus tard, le cloud public héberge rien moins que 100 Po de données.

Pas facile de se faire une place sur le marché face aux géants du domaine et à la générosité des offres (Google, Apple, Microsoft, Dropbox, Box). Raison pour laquelle OVH a décidé de ne plus accepter de nouvelles inscriptions. Autre conséquence : plus aucun développement ne sera assuré à destination du grand public et aucune nouvelle fonctionnalité ne sera proposée à l’avenir.

OVH se veut pourtant rassurant :

« hubiC étant utilisé en interne pour nos propres besoins, sa maintenance reste cependant assurée. De fait, si la création de nouveaux comptes est suspendue, les clients actuels peuvent continuer à bénéficier de leurs services sans limite de temps, dans les mêmes conditions. »

Que vont devenir vos données ? Elles resteront où elles sont jusqu’à nouvel ordre, confirme l’hébergeur : « Aucune donnée ne sera supprimée, les fonctions de synchronisation et de sauvegarde restent actives, de même que l’application web, l’API ou les applications Windows, macOS, iOS et Android. » Si le communiqué ne le mentionne pas, il existe bien une application Linux (toujours en bêta et elle le restera). La dernière version date de 2017 et fonctionne toujours (.deb et .tar.gz).

C.G.