TOOLinux

Le journal du Libre

Interop Vendor Alliance, l’interopérabilité selon Microsoft

jeudi 16 novembre 2006

L’imbroglio juridique dans lequel Microsoft se trouve aujourd’hui face à la Commission européenne l’oblige à réagir. Oui, ses clients réclament l’interopérabilité. Mais, diable, est-ce vraiment un fait nouveau ?

On peut ainsi aujourd’hui penser que si les effets des remontrances européennes ont été minimes sur les finances du groupe, ce conflit aura au-moins débouché sur une volonté désormais incontournable de lâcher son trésor de guerre, ses formats aux secrets de fabrication bien gardés.

Selon le communiqué publié par Microsoft au nom de l’Interop Vendor Alliance, l’initiative porte sur 3 volets : "stimuler la collaboration entre fournisseurs pour encourager
l’interopérabilité, tester des scénarios pour faciliter l’interopérabilité et transmettre aux clients les solutions d’interopérabilité élaborées par
le fournisseur."

Parmi la liste des adhérents, citons Advanced Micro Devices Inc, (AMD), BEA Systems Inc, Business Objects, CA, The Carbon Project, Centeris Corp, Citrix Systems Inc, GXS Inc, IP Commerce Inc, JNBridge LLC, Kernel Networks, Levi, Ray & Shoup Inc, Microsoft, NEC Corp of America, Network Appliance Inc, Novell Inc, Q4bis, Quest Software Inc, Siemens Enterprise Communications, SOFTWARE AG, SugarCRM Inc, Sun Microsystems Inc, Symphony Services Corp, Xcalia, et XenSource Inc. Citons l’absence notable d’Apple et terminons en disant que Microsoft "recrute" de nouveaux partenaires : "Microsoft serait heureux de compter dans les rangs de cette alliance d’autres organismes et fournisseurs de l’industrie."