TOOLinux

Le journal du Libre

L’économie circulaire : un nouvel atout dans le monde du retail ?

dimanche 19 juillet 2020

La récente crise que nous avons traversée a créé de nouvelles attentes de la part des consommateurs qui ont initié un virage dans leurs habitudes d’achat auprès des distributeurs traditionnels. Dans ce contexte, les acteurs du retail vont devoir repenser leurs approches pour développer une nouvelle relation avec leurs clients.

Le sujet lié à l’économie circulaire s’inscrit parfaitement dans cette dynamique de fond qui va devenir incontournable ces prochaines années.

Casser les codes et jouer la carte du participatif

Sur ce point, l’industrie du transport a été pionnière en la matière notamment avec le covoiturage par exemple de type BlaBlaCar. Mais cette tendance est aujourd’hui en croissance dans des secteurs du retail plus traditionnels tels que la mode ou le luxe par exemple. Ainsi, de nombreuses plateformes permettent de louer et d’échanger des vêtements ou accessoires avec des taux de croissance annuels à deux chiffres depuis plus d’un an. Mais ce n’est pas tout, cette tendance de fond s’accompagne d’une évolution des mentalités avec une volonté de consommer des articles à faible impact écologique. Nombre de marques de prêt-à-porter s’inscrivent désormais dans cette mouvance ou mettent en place des actions compensatrices pour montrer leur engagement sur ces sujets qui sont désormais au cœur des préoccupations d’achat de nombreux consommateurs.

Les marques doivent donc faire évoluer leur supply chain traditionnelle et leurs processus d’approvisionnements. Il est capital de s’appuyer sur des infrastructures IT prenant en compte tous ces éléments afin de pouvoir gérer ces nouveaux enjeux de manière industrielle, fiable et sécurisée. Dans ce nouveau contexte, des sujets comme la remise à neuf, la durabilité de l’électronique ou les réparations deviennent des points clés dans la chaîne d’approvisionnement. Piloter finement ces opérations est alors un prérequis.

La montée en puissance de l’économie circulaire

Globalement, on estime à plus de 1 000 milliards de dollars le poids de l’économie circulaire sur les cinq prochaines années. De plus, les déchets mondiaux générés pourraient exploser à court et moyen terme. Ces éléments ont eu un impact fort sur la prise de conscience des marques concernant leurs efforts à réaliser pour ne pas être pointé du doigt comme à l’origine d’un tel phénomène. Ici encore, des initiatives vertueuses existent. Dans le secteur de la mode, des marques encouragent au recyclage des vêtements d’occasion, reprennent des vêtements d’occasion sur des neufs, etc. Autant de points qui là encore influent sur les stratégies de gestion des retailers et de leurs outils IT pour gérer ces nouveaux flux.

Le poids de l’approche green

Autre élément, les retailers vont devoir prendre en compte la dimension liée à l’impact green : transport, packaging, plastiques, fabrications, conditions de travail des personnes réalisant les produits, etc. Travailler sur ces points devient capital et constitue un réel différenciateur pour les marques qui vont ainsi se distinguer et créer une relation durable avec leurs clients. Les consommateurs sont prêts à dépenser plus si ces garanties sont apportées par les fabricants et distributeurs.

Miser sur les technologies pour accompagner cette mouvance

Au-delà de la nécessité de mettre en place une politique RSE pragmatique, on comprend donc parfaitement qu’une telle évolution doit être accompagnée pour générer des résultats. Dans ce contexte, on assiste à un investissement massif des marques qui lancent de vastes projets leur permettant de digitaliser le traitement de leurs opérations et de mener à bien des sujets de type stratégies omnicanales, fidélisation, gestion des stocks, mise en œuvre d’une supply chain agile, etc. Tous ces éléments participent à donner vie aux concepts d’économie circulaire souhaités par les consommateurs et qui impliquent de s’appuyer sur de nouveaux processus de gestion.

En prenant une telle orientation, les sujets tels que la RSE, le respect de l’environnement, l’achat en circuit court ou encore l’économie participative seront alors des relais de croissance durable pour les retailers.

- Philippe PASCO chez Hitachi Solutions France