TOOLinux

Le journal du Libre

La Chambre des Députés italiens fera sa rentrée sous Linux

lundi 16 juillet 2007

L’Assemblée nationale française fait aujourd’hui figure de pionnier en généralisant dès la rentrée parlementaire 2007 un "poste de travail libre" adapté aux besoins des députés. Cette mise en oeuvre faisait suite à une réflexion engagée en 2006 sur le recours accru aux logiciels libres à l’Assemblée nationale.

Selon le quotidien italien, l’adoption de Linux dans une structure publique comme la Chambre des Députés relève de "la petite révolution culturelle." Ce transfert de 3500 ordinateurs vers Linux est couplé à la migration de 200 serveurs. Pour le député Pietro Folena (Rifondazione-Se) - lequel a déposé le texte avec Franco Grillini - , le système libre est un gage de "sécurité, de transparence et de liberté." La distribution n’a pas été clairement affirmée, mais il semble que le nom de SuSe Linux soit souvent évoqué dans le dossier.