TOOLinux

Le journal du Libre

"La FFII est une force pour le futur", explique le nouveau président

jeudi 1er décembre 2005

Après leur succès de l’été en faisant échouer la directive sur les
brevets logiciels, et la croissance rapide de la FFII dans 19 pays, le
président et le bureau ont proposé Pieter Hintjens pour mener la FFII
dans une nouvelle phase de croissance et d’activité. L’assemblée
générale de la FFII a approuvé à l’unanimité la nomination de Pieter
Hintjens avec un bureau renforcé qui inclut le fondateur et ancien
président Hartmut Pilch.

Pieter Hintjens, 43 ans, est le fondateur et dirigeant de iMatix
Corporation, une entreprise belge de logiciels. Il a été actif dans le
débat contre les brevets logiciels, expliquant à l’Office européen des
brevets et au Parlement européen pourquoi les brevets sur les logiciels
et les méthodes d’affaires sont si dangereux pour les petites
entreprises innovantes qui sont le poumon de l’économie européenne. Il
apporte à la FFII toute son expérience du monde des affaires en tant
que chef d’entreprise et de développeur de logiciels.

Pieter Hintjens souligne :

    " La FFII est une force pour le futur, et je suis fier de pouvoir représenter cette organisation. L’objectif de ma présidence sera d’asseoir les fondations pour gérer notre croissance rapide, pour nous transformer en organisation professionnelle globale, et pour fournir des résultats aux individus et aux industries qui dépendent de nous."

Hartmut Pilch, qui était a la tête de la FFII depuis sa création il y a
six ans, commente :

    " C’est un pas en avant pour la FFII. Je connais Pieter comme orateur charismatique lors des conférences que nous avons organisées au Parlement Européen. Quand Pieter m’expliqua ses objectifs et proposa de passer une partie significative de son temps l’année prochaine pour concrétiser ses objectifs, j’ai immédiatement trouvé sa proposition irrésistible. De même, Pieter a immédiatement conquis les coeurs de l’assemblée générale d’hier. Il y a maintenant un élan de confiance pour introduire des propositions législatives au lieu de seulement mener des combats défensifs. Sans aucun doute, je donnerai a Pieter tout mon soutien."