TOOLinux

Le journal du Libre

La Transformation Digitale, première priorité des entreprises

jeudi 9 juillet 2020

La crise sanitaire que nous traversons a considérablement fait évoluer les mentalités et mis en lumière la nécessité pour les entreprises de se transformer rapidement pour rester opérationnelles en toute circonstance.

La Transformation Digitale, première priorité des entreprises

En effet, le confinement que nous avons vécu ces derniers mois a démontré que sans informatique, nombre d’entreprises auraient mis la clé sous la porte, faute de permettre à leurs collaborateurs de pouvoir travailler depuis leur domicile.

Positionner la continuité d’activité comme un sujet de gouvernance

Assurer une continuité de service ne peut s’improviser et nécessite de bien penser son organisation. En ce sens, différents éléments sont à étudier parmi lesquels nous pouvons évoquer les sujets liés au Business Process Outsourcing (BPO). En effet, gérer ses processus métiers en interne peut avoir des avantages, mais en cas d’absence des équipes, l’entreprise se trouve alors freinée dans son fonctionnement faute d’avoir des ressources disponibles. Ce cas de figure a concerné plusieurs milliers d’entreprises dans toute la France.

Le BPO représente alors une réelle alternative et une sécurité pour se prémunir de tels désagréments. Même en cas d’indisponibilité de l’équipe interne à l’entreprise, les collaborateurs pourront tout de même avoir recours à des experts externalisés qui assureront la continuité d’exploitation du service. Cela concerne par exemples les équipes supports, informatiques et relation client.

La pertinence du Cloud Computing

L’autre enseignement de cette crise est que l’approche On-premise des logiciels utilisés par les entreprises peut également avoir des limites. Pour s’en convaincre, il suffit de voir l’explosion de l’utilisation des applications Cloud ces derniers mois. Aujourd’hui, de plus en plus d’applications sont utilisées aussi bien au niveau personnel que professionnel. Si de nos jours, il en existe environ 335 millions, ce chiffre aura plus que doublé d’ici 2024 et devrait atteindre le seuil impressionnant de 750 millions d’applications (Source VMWare.com). On pense bien sûr aux outils collaboratifs de type visioconférence, mais pas uniquement. Il faut également évoquer des plateformes très structurantes comme l’ITSM ou la gestion de parcs par exemple. Ici encore, le cloud permet de ne pas être tributaire d’équipes IT internes en charge de maintenir, faire évoluer et assurer un bon fonctionnement des outils de gestion de l’entreprise.

Repenser son système d’information et son organisation

La situation inédite que nous avons vécue montre qu’il est fondamental d’anticiper l’inimaginable et de mettre en place des organisations agiles et résilientes qui pourront continuer de fonctionner en toute circonstance. En ce sens, il est important de ne pas uniquement être dépendant d’équipes internes et de solutions ou infrastructures datées. Les entreprises doivent se concentrer sur leur expertise, se décharger de tâches qui ne sont pas leur métier et s’appuyer sur des ressources et environnements leur permettant de travailler en toute circonstance. Dès lors, les notions liées à la gouvernance, à l’informatique, à la collaboration, au BPO et au support apparaissent comme stratégiques pour les mois et années à venir.

- Fabien Fudalej – Directeur Général de Cegedim Outsourcing