TOOLinux

Le journal du Libre

Lausanne : cinq postes de travail sous Linux en tests

lundi 18 novembre 2013

Il aura fallu près de 10 ans à la Ville de Munich pour y parvenir et le canton de Soleure y a renoncé, en 2010, en se séparant du chef de son service informatique.

Le SOI de la Ville de Lausanne estimait que le moment était venu "d’évaluer une migration en lançant un projet pilote sur 5 postes de travail. " Son partenaire fut why ! open computing SA fournira tout le support utile.

Pour Lausanne, l’enjeu est de taille et se situe à deux niveaux : "Un poste entièrement open source pourrait permettre de substantielles économies une fois la migration réalisée, et permettre ainsi, d’investir les gains dans des projets prioritaires. D’autre part, l’allongement de la durée de vie des machines amènerait un gain écologique et financier fort."

L’expérience sera tout naturellement partagée avec d’autres administrations publiques ou privées.

- Le communiqué