TOOLinux

Le journal du Libre

Le 13e arrondissement parisien libre ?

lundi 25 octobre 2004

Et de déclarer : "Avec la conviction que l’argent public a vocation à ne payer qu’une fois ce qu’il achète, nous essayons de libérer les administrations publiques des monopoles des éditeurs privés. Notre but est de constituer, développer et promouvoir un patrimoine commun de logiciels libres, fruit du partage de ce qui a été financé par l’argent public". Ou encore : "Pour préfigurer d’une migration d’ensemble des 17.000 Postes de Travail de la Ville de Paris, il est proposé à des groupes pilotes de bénéficier en premier de l’installation de logiciel libre sur leur poste de travail."