TOOLinux

Le journal du Libre

Le changement de rythme de Mozilla est-il favorable aux bien-être des utilisateurs ?

jeudi 7 juillet 2011

Le virage de bord

Tout a commencé par l’annonce du changement de rythme des sorties de versions de Firefox. Résultat les versions vont se succéder à grande vitesse en apportant potentiellement d’importantes nouveautés. La justification de ce rythme que me donnait Tristan Nitot sur Solution Linux (à partir de la troisième minute de l’interview) est d’éviter que certaines fonctionnalités non finalisées ne bloquent la mise à disposition de celles déjà opérationnelles.

Un changement dont je peux comprendre l’intérêt technique d’autant plus lorsque l’on a la pression d’un Google Chrome sur soi. Cependant n’est-ce pas faire la part trop belle aux attentes des seuls geeks et oublier de satisfaire d’autres attentes des utilisateurs ?

J’ai mal à mon extension

Mozilla Firefox entreprise Le premier des dégâts collatéraux est lié au système d’extension de Firefox. Le passage de la version 4 à la version 5 a rendu incompatibles certaines extensions (j’ai vu des chiffres de l’ordre de 17%). Un problème anticipé pour lequel l’extension Compatibility Reporter a été mise à disposition pour Mozilla afin de faire remonter au plus vite les soucis. Mais il s’agit plus d’un pansement que d’un remède.

En ce qui me concerne, ce sont pas moins de trois extensions sur douze qui n’ont pas supporté le changement de version. Heureusement, il ne s’agissait pas d’extensions critiques pour mon usage. Mais c’est dommage, d’autant que je ne sais pas quand elles seront “réparées”.

Ne risque-ton pas de voir toutes ces petites extensions moins utilisées disparaître, mais qui faisait le charme de Firefox parce que leur développeur n’arrivera pas à suivre le rythme ?

A moins que ce ne soit une façon de forcer le passage vers le nouvel Addon SDK et son environnement de développement Addon Builder qui est censé éviter tous ses problèmes de compatibilité. Mais combien de temps faudra-t-il pour que ce nouvel outil soit adopté par les développeurs et les extensions réécrites ?

Ceci ne va pas faire avancer non plus la traduction des modules existants bien souvent uniquement disponibles en anglais. La page “française” comporte nombre de modules en anglais. Une bonne façon d’améliorer l’adoption des extensions par les Michus qui pourraient sait-on jamais permettre aux développeurs de toucher quelques dons supplémentaires de leur part.

Plus de correctifs de sécurité pour Firefox 4

En d’autres temps, je serais retourné sur la version 4 en attendant que les développeurs d’extensions aient le temps de les mettre à jour. Mais il n’y aura plus de correctifs de sécurité pour la version 4.

Nous voilà pris au piège de la mise à jour, de l’obsolescence forcée, à moins de vouloir prendre le risque de se faire “pirater”. Je vous l’accorde le risque n’est peut-être pas si élevé que cela, mais qui sait et qui est prêt à prendre le risque ?

Des entreprises utilisatrices prises de court

Une version 4 qui n’aura vécu que quelques mois. C’est un peu court pour permettre au monde l’entreprise de l’adopter. Pire, pour ceux qui s’étaient lancés dans un travail de qualification de la version, ils n’ont plus qu’à recommencer avec la version suivante. L’exemple cité par PCInpact est assez édifiant à ce propos.

Des réponses venues d’Asa Dotzler, coordinateur de la communauté Firefox semblent étayer la thèse selon laquelle Mozilla n’a pas les “moyens” de s’occuper des entreprises. Autrement dit, le champ est libre pour qui veut se saisir du marché.

C’est un peu dommage, car les entreprises sont des utilisateurs qui ont les moyens de payer. Pourquoi ne rien leur offrir au travers de l’entreprise commerciale Mozilla Corporation filiale de la fondation ? Du support, cela aurait pu diversifier les sources de revenus de la Fondation.

Non, la décision est de laisser la communauté (qui ?) maintenir des branches de Firefox pour les besoins des entreprises. A ce jour je n’ai trouvé aucune offre de ce type pour les environnements Windows. N’hésitez pas à laisser des liens en commentaire le cas échéant.

Une version LTS (Long Terme Support) de Firefox

Une version supportée durant une année aurait été une bonne solution : les geeks impatients se jetant sur les nouvelles versions dés leur sortie et les entreprises et Michus restant sur les versions “stable” tranquillement.

Le web évolue rapidement, mais pas toutes les six semaines. Car qui dit qu’une nouvelle technologie proposée sera adoptée ? On risque de voir apparaître des fonctionnalités développées dans l’instant et qui ne seront jamais utilisées, car le marché (les utilisateurs) en aura décidé autrement.

Un rythme plus sage aurait permis de prendre du recul et de mesurer l’intérêt d’une nouvelle technologie. Ceci n’empêchant pas de fournir une version laboratoire.

Un problème de communication ?

Je retiendrais deux points négatifs en la matière : l’annonce de la fin du support est tombée “sans prévenir” et Mozilla annonce haut et fort ne pas se préoccuper des entreprises. Ce dernier point est une erreur à mon avis même si elles ne représentent qu’une très faible part des utilisateurs de Firefox.

Si l’éducation est un point d’entrée important pour habituer dès le plus jeune âge les utilisateurs aux logiciels libres, les entreprises sont le deuxième point d’entrée. Car souvent les utilisateurs veulent avoir les mêmes logiciels à la maison qu’”au boulot”. Ne pas prendre soin des entreprises, c’est les renvoyer dans les fourches caudines de Microsoft qui se fera un plaisir de démontrer que les logiciels libres ne sont pas des alternatives sérieuses et crédibles à l’entreprise… comme à la maison.

N’oublions pas non plus que les entreprises peuvent financer bien plus que tous les utilisateurs grand public. Google et son contrat de publicité ne sera pas éternel et peut-être que certaines entreprises pourraient s’en souvenir le moment venu.

Toujours dans le domaine de la communication et du support, Mozilla conserve toujours une organisation “éparpillée”, chaque pays ou presque disposant de son propre forum de support, voire de son wiki. Il serait intéressant de tout regrouper au sein des mêmes outils permettant ainsi de mutualiser les ressources pouvant travailler dans plusieurs langues ou d’organiser les traductions de tutoriels communs. Un chantier certes, mais, qui apporterait de la clarté pour les utilisateurs et d’avantage de contenus.

Inquiet

C’est mon sentiment aujourd’hui même si je reste un utilisateur inconditionnel de Firefox. Je ne sais pas si Mozilla est frappé du syndrome “comme Google Chrome”, la numérotation n’est qu’un faux problème. Après nous avoir fait attendre très longtemps cette version 4, Mozilla embraye sur un rythme d’enfer, le reste de la communauté pourra-t-il suivre ?

La mise à jour rapide et la traduction des extensions, le regroupement des ressources sur les logiciels Mozilla sur un unique site international, le support long terme, autant de besoins pour les utilisateurs qui me semblent indispensables pour continuer de faire de Firefox LE navigateur libre de référence.

Philippe Scoffoni