TOOLinux

Le journal du Libre

Les cycles de développement d’Ubuntu et de Debian

lundi 26 octobre 2009

Depuis toujours, Debian répond à la question “Quand est-ce que la prochaine version sort ?” par “When it’s ready”, c’est-à-dire “Quand ça sera prêt”. Autant dire que sur cette distribution développée presque uniquement par des bénévoles, et pour qui la qualité reste le maitre mot, les annonces de sortie suivies des annonces de retard de sortie sont légions. Debian surveille sa liste de “release-critical bugs“, les bugs considérés comme critiques et donc n’ayant pas leur place dans une version stable, et attend que cette liste atteigne un minimum pour se décider à sortir officiellement une version de la distribution.

Lorsque Ubuntu a fait son apparition dans le paysage des distributions Linux en 2004 comme dérivée de Debian, un de ses buts affichés était de se démarquer de sa distribution mère sur le plan des cycles de développement. Ainsi, il a été choisi de fixer un cycle régulier et court : une nouvelle version tous les 6 mois, en avril et en octobre, quoi qu’il arrive (ou presque). Toute la période de développement est donc planifiée avant même qu’elle commence (voir le planning pour 9.10 Karmic Koala) : spécification des nouvelles fonctionnalités, synchronisation des paquets avec Debian, gel (freeze) des nouvelles fonctionnalités, gel final, ainsi que les dates de sortie des versions alpha, beta, rc et finale. Ubuntu s’engage à fournir pour chacune de ses versions stables des mises à jour pendant 18 mois, ce temps étant allongé pour certaines versions dites LTS (Long-Term Support). C’est d’ailleurs la première version LTS, la 6.06 (sortie donc en juin 2006) Dapper Drake, qui a fait l’objet du seul retard à l’heure actuelle : sa sortie a été reculée de presque deux mois afin de finaliser certains composants. Le schéma ci-contre montre les différentes versions d’Ubuntu, LTS ou pas, avec leurs périodes de support (fourniture de mises à jour), et est extrait de la page du site officiel présentant le release cycle d’Ubuntu.

Récemment, Debian a annoncé un changement majeur dans son cycle de développement : il va devenir régulier. Une nouvelle version stable de la distribution sortira tous les deux ans, au premier semestre de chaque année paire, alors que le gel (freeze) des paquets aura lieu au mois de décembre précédent, c’est-à-dire décembre des années impaires. Ces nouvelles règles prennent effet dès maintenant, ce qui signifie que la prochaine version, 6.0 Squeeze, ne sortira qu’un an après la version stable actuelle, 5.0 Lenny, sortie en février 2009. Considérant cette période de un an très courte pour planifier une migration dans certains contextes, d’entreprise notamment, Debian prévoit de laisser la possibilité de mettre à jour depuis Lenny vers la version 7.0, en sautant la 6.0.

On voit donc que Debian semble se rapprocher du modèle d’Ubuntu basé sur des nouvelles versions régulières, mais préserve son cycle de développement nettement plus long et moins précis (une fenêtre d’un semestre, c’est-à-dire six mois, est prévue pour la sortie de la version finale), gage de qualité et de bonne finition.

Adrien Cunin

Messages