TOOLinux

Le journal du Libre

Les entreprises souffrent de pertes de données

vendredi 5 août 2016

L’étude révèle que les entreprises, malgré une meilleure défense contre les risques de fuites de données traditionnels, ne sont pas préparées à affronter de nouvelles menaces émergentes.

Entre 2014 et 2016, les entreprises ont été 13% plus nombreuses à subir une fuite de données au cours des douze derniers mois, ce qui représente 815.000 euro en moyenne.

Près d’un quart (23 %) des entreprises interrogées ont subi une perte de données ou une perturbation des systèmes non planifiées en raison d’une violation de la sécurité extérieure, et ce nombre a augmenté de plus d’un tiers (36%) lorsque les violations internes ont été prises en compte. Les entreprises sont de plus en plus confrontées à des menaces visant leurs données primaires, mais également leurs données de sauvegarde et de protection.

Plus de 70% des sociétés interrogées ne sont pas certaines de pouvoir récupérer leurs systèmes ou leurs données en cas de perte ou d’arrêt inattendu. Et la confiance souffre également quand il s’agit des performances des data center, 73% des sondés déclarant ne pas être totalement sûrs que leurs solutions pourront s’adapter à l’accélération du rythme des performances et aux nouvelles capacités du stockage flash.

80% des entreprises indiquent qu’au cours des deux prochaines années, elles hébergeront dans le Cloud public au moins une partie des huit applications clés que sont : emails, CRM, ERP, entreposage des données (data warehousing), systèmes de support clients, CMS, Business Intelligence, archivage et applications de productivité.

Pourtant, moins de la moitié d’entre elles protège ses données hébergées dans le Cloud ​​contre les risques de corruption et de suppression. Dans l’ensemble, les répondants avaient déjà, en moyenne 30% de leurs environnements informatiques basés dans le cloud public.