Toolinux Linto.AI OpenPAAS OBM Hubl.IN Linagora

Traduction neuronale : la communauté OpenNMT s’est réunie à Paris

lundi 16 avril 2018

Les solutions de traduction automatique basées sur les réseaux de neurones artificiels sont en passe de devenir les nouveaux standards du marché. C’est le constat dressé par les chercheurs, développeurs et professionnels de la traduction automatique de la communauté OpenNMT, réunis récemment à Paris.

OpenNMT est un framework conjointement développé par SYSTRAN et l’Université de Harvard. Il a été rendu disponible en Open Source fin 2016.

Réunis par SYSTRAN à la Station F, des représentants de Booking, eBay et plusieurs autres sociétés ont présenté leur utilisation en production de cette technologie. Simultanément de nombreux chercheurs venant de 20 pays différents présentaient leurs travaux de recherche sur OpenNMT.

La traduction neuronale aujourd’hui

La technologie permet aujourd’hui de faire passer le temps d’entraînement du moteur à un vocabulaire spécifique de 4 semaines (avec les approches précédentes) à 4 heures. Elles ouvrent également de nouvelles voies pour résoudre de nombreux problèmes linguistiques complexes comme celui des genres ou les ambiguïtés sémantiques dans la traduction.

La fluidité et le caractère naturel de la traduction obtenue ont été soulignés par les participants industriels, notamment par les acteurs du e-commerce.

De la recherche SYSTRAN et Harvard NLP à l’OpenNMT

Fin 2016, SYSTRAN a décidé de rendre le Framework de la technologie NMT - sur laquelle son propre moteur de traduction PNMT est basé - accessible en mode Open Source. Une démo est disponible ici.

Cette communauté OpenNMT regroupe aujourd’hui plus de 1.600 membres. Les bénéfices attendus en sont une mutualisation des efforts de recherche ainsi que le développement d’infrastructures associées pour l’entrainement, la production et l’évaluation objective des résultats.

Après le lancement de son moteur neuronal PNMT fin 2016, SYSTRAN annonce la sortie ce mois-ci d’une nouvelle version « majeure » de sa solution serveur. Celle-ci proposera une « nouvelle interface utilisateur et une nouvelle architecture pour tirer le meilleur parti de la technologie neuronale. »

- OpenNMT