TOOLinux

Le journal du Libre

Leur système d’informations sera-t-il prêt pour une vague H1N1 ? Conseils opérationnels à base de solutions open source

mercredi 2 septembre 2009

En 2008, 91% des entreprises de plus de 10 personnes disposaient d’un accès haut-débit à internet ce qui plaçait la France en 3ieme position sur les 27 pays de l’union européenne. Malgré cette forte pénétration de l’internet, le télétravail reste en France peu usité puisque utilisé par seulement 22 % des entreprises.

Si la pandémie du H1N1 prend l’ampleur qu’on annonce, ce n’est pas tant un nombre important de victimes humaines qu’il faut redouter mais une grande quantité d’entreprises gravement affaiblies par une absence massive de salariés.

Le télétravail est une des solutions possible pour maintenir l’activité économique mais les systèmes d’information sont-ils prêts ? Comment configurer un système d’informations permettant le télétravail ?

La solution réside dans la combinaison d’un ensemble de produits pouvant aider à sa mise en place : des tunnels VPNs qui permettent l’utilisation d’applications lourdes et d’applications publiées sur un extranet ou via un produit à base de client Web comme OpenVPN ALS.

Yannig Perré, Ingénieur informaticien et co-fondateur de simia conseille : "La meilleure approche consiste à opter pour des solutions à base de client léger : un webmail ou une application intranet seront très simples à externaliser. Dans ces cas de figure, un simple reverse proxy Apache configuré avec un chiffrement SSL conviendra parfaitement. Sous réserve d’acquérir un certificat SSL valide. Pour des produits à base de client lourd, il faudra en revanche se tourner vers des logiciels plus complexes à base de tunnel VPN. En open source, je pense à Openswan. La difficulté pour la mise en place de cette solution sera d’installer un logiciel sur les postes clients et de prévoir une formation pour les utilisateurs. "

Il faut également noter des solutions intéressantes comme OpenVPN ALS (issue du fork de SSL-explorer). Ce projet s’appuie sur des applets Java pour ouvrir ses tunnels. Il est possible de configurer un certain nombre de clients lourds pour qu’ils passent par un tunnel VPN. Malgré ses qualités, le projet est pour l’instant toujours en Beta et reste limité sur certains aspects. » déclare Yannig Perré.