TOOLinux

Le journal du Libre

Libérer le cloud, la nouvelle obsession d’OVH

mercredi 14 novembre 2018

Lors de la 6e édition de l’OVH Summit, l’entreprise de Roubaix a voulu insister sur une vision nouvelle du cloud face aux géants américains. Son fondateur Octave Klaba ne jure désormais plus que par la maîtrise souveraine des données. Une intention qui parle aux entreprises.

Le cloud intelligent présenté l’entreprise par la voix de Michel Paulin, le tout récent directeur général d’OVH se pare de nombreux atouts et adjectifs : "simple et rapide à mettre en œuvre", "multi-local et proche", " réversible, ouvert et interopérable", mais aussi "transparent et responsable".

L’entreprise mais en avant un « OVHspirit », à l’adresse des passionnés d’infrastructures, de hardware et de réseau qui souhaitent « bâtir une plateforme cloud pour eux ou leurs clients peuvent s’appuyer sur une infrastructure cloud, scalable et multi-locale, basée sur des technologies de pointe répondant à des besoins spécifiques et proposant le meilleur ratio performance-prix. »

Pour y arriver, « OVHstack », une plateforme de cloud public avec des standards ouverts, va répondre aux besoins de développer des applications scalables dans le cloud.

Un cloud dit "alternatif"

Lors de son sixième sommet, OVH a affirmé sa volonté de promouvoir "un modèle alternatif et ouvert", dans un univers extrêmement compétitif.

À ce niveau, une bonne nouvelle commerciale : pour tous les clients des serveurs dédiés OVH, la bande passante des serveurs dédiés sera doublée dans les prochaines semaines, et cela sans augmentation tarifaire : les clients disposant d’un débit crête de 500 Mbp/s le verront augmenter à 1 Gbp/s au même prix.

La keynote en vidéo

CG