TOOLinux

Le journal du Libre

Linagora accuse Blue Mind de contrefaçon (et s’explique en ligne)

mardi 20 mai 2014

D’anciens membres d’Aliasource, rachetée par LINAGORA avec tous ses actifs, dont le logiciel OBM, ont créé une société appelée BLUE MIND dont ils sont désormais actionnaires et salariés. Elle édite depuis 2012 un logiciel appelé Blue Mind qu’elle exploite en mode partiellement propriétaire.

Problème : "Le logiciel Blue Mind est basé sur une reprise du code source d’OBM et d’autres logiciels, mais n’en respecte ni les licences applicables, ni les mentions de paternité des auteurs originels, ce qui, selon la loi, constitue une contrefaçon", estime Linagora.

Pour le groupe basé à Paris, Blue Mind vise la "captation de la clientèle de Linagora par un démarchage systématique." Linagora lance aujourd’hui un appel à la "mobilisation de tous les acteurs de l’écosystème du logiciel libre pour que les agissements frauduleux de BLUE MIND soient révélés à ses clients mais surtout à la Communauté du logiciel libre. (...) BLUE MIND a modifié les entêtes des fichiers de code source des projets tiers qu’elle a repris, pour en remplacer la licence par la sienne propre et pour en remplacer les mentions de paternité par les siennes. C’est un fait objectif sur lequel LINAGORA est parfaitement en droit de communiquer. (...) Le fait de modifier les entêtes de fichiers source de projets tiers pour en modifier la licence et en remplacer les mentions de paternité relève du délit de contrefaçon."

- Le site "La vérité sur BlueMind"

(Le site TOOLinux.com est financé par Linagora)