TOOLinux

Le journal du Libre

Linagora avec François Hollande dans la Silicon Valley

lundi 10 février 2014

À cette occasion, il inaugurera le « French Tech Hub », premier exemplaire d’un réseau d’incubateurs français implantés aux points névralgiques de la planète numérique.

Alexandre ZAPOLSKY, à l’origine du projet de création de ce réseau, sera dans la délégation d’entrepreneurs, tous porte-drapeau de la « French Tech Touch », que le chef de l’État emmène dans ses bagages.

Pour le PDG du leader français du logiciel libre, « c’est bien évidemment un honneur pour LINAGORA d’avoir été choisie pour faire partie de la délégation qui accompagne François Hollande dans la Silicon Valley ». Il ajoute « ce déplacement à San Francisco, c’est un signe supplémentaire que le président de la République est très attentif aux enjeux des PME françaises du numérique. L’inauguration du French Tech Hub est une mesure très positive qui vient s’ajouter à beaucoup d’autres qui vont dans le bon sens ».

Persuadé du très fort potentiel de conquête à l’international des start-up françaises du numérique dès lors qu’elles disposent des bons mécanismes de soutient, Alexandre Zapolsky promeut depuis plusieurs années des propositions simples et opérationnelles dans ce domaine. C’est la raison pour laquelle, en 2013, il a défendu son programme « France Export Numérique » qui prévoyait notamment la création d’un réseau international d’incubateurs pour les PME françaises innovantes.

Alors que la proposition était reprise dans la « feuille de route pour le numérique » présentée par le gouvernement le 28 février dernier, le PDG de LINAGORA est allé en mai tester directement son idée auprès de l’écosystème de la Silicon Valley. C’est donc tout naturellement qu’il se félicite aujourd’hui que moins d’un an plus tard le 1er « French Tech Hub » soit inauguré par François Hollande. Ce sera un atout supplémentaire pour les start-up françaises du numérique.

Autant dire que LINAGORA, qui est présente à San Francisco depuis 2008, devrait être une des premières entreprises à rejoindre l’incubateur pour continuer à porter l’expertise française en matière d’open source, comme elle le fait aussi au Canada et en Belgique et comme elle devrait le faire prochainement au Viêt Nam, en Chine et à Hong Kong.

- Source : Communiqué Linagora