TOOLinux

Le journal du Libre

Linux et le Libre dans la presse ce vendredi

vendredi 13 janvier 2012

- LeMondeInformatique : Pourquoi Linux Mint remporte les faveurs des habitués d’Ubuntu : : Une des grandes forces de Mint est le bon support des périphériques, notamment les équipements multimédias grâce à l’intégration de nombreux pilotes et codecs. Cette distribution est constamment mise à jour grâce à une communauté très réactive. C’est pourtant une des sources de problèmes pour certains utilisateurs qui expliquent sur les forums que la distribution est boguée. Comme OpenSuse, c’est une distribution pour les mordus et les expérimentateurs. Le meilleur support hardware finit par poser des problèmes de configuration matérielle. Certains systèmes sont clairement mieux adaptés que d’autres et chaque cas est particulier. Mint est plus « user friendly » qu’Ubuntu et Debian Lenny plus adapté pour monter un serveur.

- GNT : Mandriva au bord du dépôt de bilan : : Avec 42 % du capital de l’éditeur, LinLux est un actionnaire minoritaire mais son opposition est bloquante alors que l’actionnaire majoritaire russe Townarea Trading & Investments est prêt à investir 4 millions d’euros. Silicon.fr analyse la situation comme une tentative de prise de contrôle par l’investisseur russe dont le nouvel apport diluerait les parts de LinLux ( et " la perte de sa minorité de blocage " ).

- Datanews : Un ordinateur Linux à 20 euros en vente à partir de fin janvier : : Ce petit ordinateur sera équipé d’un processeur Broadcom BCM2835 ARM 11 SoC (System on a chip) cadencé à 700 MHz avec puce d’accélération vidéo (GPU) capable de reproduire la vidéo Full HD 1080p et Blu-ray via le port HDMI incorporé. Il accepte aussi une carte de mémoire SDCard. Le Rapsberry Pi est alimenté à partir d’un micro-connecteur USB 5v, mais aussi au moyen de quatre piles ‘crayon’. L’ordinateur fait tourner Debian, Fedora et ArchLinux.

- Programmez : Tizen : le code source et un SDK en preview : : Ce projet est hébergé par la Fondation Linux et il est dirigé par Intel et la fondation LiMo, un consortium d’entreprise qui regroupe Access, NEC Casio, NTT DoCoMo, Samsung, SK Telecom, Telefonica, Vodafone et Panasonic.