TOOLinux

Le journal du Libre

Linux et le Libre dans la presse ce 6 septembre

jeudi 6 septembre 2007

Linux sur tous les serveurs de l’Education nationale

    Le ministère de l’Education nationale a achevé la migration de ses serveurs vers Linux. Au total, ce sont plus de 3000 serveurs de production, répartis dans les trente rectorats, qui tournent sous Linux, dont huit sur dix hébergent Red Hat Entreprise.
  • Lien : www.reseaux-telecoms.net
  • Palm abandonne le projet d’ordinateur de poche Foleo

      Conséquence de cet abandon, le groupe américain va inscrire une charge d’un peu moins de 10 millions de dollars dans ses comptes, selon son directeur général Ed Colligan qui ne précise pas sur quelle période ces charges seront passées.
  • Lien : www.lemonde.fr
  • Neuf Cegetel inaugure son Media Center

      Neuf Cegetel vient de lancer son "Media Center". Il s’agit d’une solution permettant de rendre accessible sur le téléviseur familial l’ensemble des contenus audiovisuels stockés sur l’ordinateur de l’abonné, sur ses périphériques (disque dur externe, clé USB, appareils photos numériques... et même le téléphone mobile maison Twin) mais aussi le décodeur Neuf TV HD ainsi que le service de stockage en ligne Neuf Giga. (...) Disponible pour les environnement Windows, Mac et Linux, celle-ci se pilote ensuite à la télécommande, via le décodeur TV, de manière "intuitive" selon la communication de Neuf.
  • Lien : www.vnunet.fr
  • Atempo trouve des fonds pour renforcer son offre de protection des données

      Cet éditeur spécialiste des solutions de sauvegarde et de protection continue de données vient de lever 22 millions de dollars (soit environ 16 millions d’euros). (...) Il reprend Storactive, dont le logiciel LiveBackUp est aujourd’hui intégré à sa gamme. (...) L’entreprise travaille depuis plusieurs mois au portage de LiveBackUp sur l’ensemble des plate-formes (Linux, Unix et Apple), alors que la solution était jusqu’ici uniquement utilisée en environnement Windows.
  • Lien : www.vnunet.fr
  • Bull lance le serveur à tout faire pour la gestion des centres informatiques

      Serveur 4 sockets en rack 4U, le dernier né de la gamme Bull NovaScale Universal peut compter sur la puissance de l’architecture Core d’Intel, jusqu’à 16 cœurs indépendants interconnectés sur bus FSB 1066 Mhz et 250 Go de mémoire système, une alimentation et ventilation redondante en blocs changeables à chauds, ainsi qu’une capacité de stockage interne qui peut être poussée jusqu’à 1,2 To avec des disques SATA/SAS connectables à chaud. Pour piloter la machine, Bull embarque Windows Server 2003 R2, Red Hat Enterprise Linux 5 ou SUSE Linux SLES 10.
  • Lien : www.silicon.fr
  • La France rejette le format bureautique de Microsoft

      Car dans le camp d’en face, qui compte sur les soutiens de Sun, IBM ou Google, on préfère un autre format conçu autour de la suite libre OpenOffice.org, l’OpenDocument, qui a reçu le statut de normes en 2006. Pour empêcher la normalisation du rival, les arguments pleuvent. Ainsi, l’Office Open XML ne serait pas véritablement un format libre. Sa documentation de 7000 pages serait volontairement complexe, afin d’en limiter les applications à d’autres logiciels que ceux de Microsoft. De plus, les développeurs qui se risqueraient à intégrer les formats ne seraient pas à l’abri de poursuites. Une pétition en ligne recueille plus de 40.000 signatures.
  • Lien : www.lexpress.fr
  • Oracle Enterprise Linux, l’autre distribution Linux

      Né du pillage de la distribution Linux de Red Hat (RHEL), l’Unbreakable Linux d’Oracle change de nom et s’affirme comme une distribution à part entière. Oracle Enterprise Linux, qui est donc un "fork" de RHEL, commence à gagner en visibilité dans le monde Linux.
  • Lien : www.lemondeinformatique.fr
  • Opera 9.5 est disponible dans sa première version alpha

      L’éditeur Opera vient de publier une nouvelle version alpha de son navigateur éponyme. Il s‘agit de la première préversion d’Opera 9.5. (...) Opera 9.5 s’annonce donc comme un nouveau cru d’importance, car les nouvelles fonctionnalités seront sans doute très utiles, et il est toujours agréable de voir les développeurs se focaliser sur la rapidité et la légèreté d’une application.
  • Lien : www.pcinpact.com
  • "Peut-on avoir confiance en l’open source ?"

      Bertrand Diard, co-fondateur et président de Talend, éditeur français d’une solution open source d’intégration de données, répond à une récente tribune libre de Didier Guyomarc’h, DG d’Informatica France, relative à la pérennité du modèle open source dans le système d’information des entreprises. (...) Sur le plan de l’ouverture, les logiciels open source sont... OPEN. Ils fonctionnent par définition en toute transparence et permettent à qui le souhaite de développer toutes les interfaces possibles. Cet élément est un des plus importants leviers pour l’entreprise. Les sociétés utilisatrices, en pleine phase d’urbanisation de leur système d’information, placent la rationalisation au cœur de leurs préoccupations, et le fait que les logiciels open source soient basés sur les standards est donc un argument majeur en leur faveur. (...) Dans le camp de l’open source, chacun vante les mérites de la communauté et de l’échange libre d’informations. C’est indiscutable, mais ne devrait pas empêcher une entreprise utilisatrice de faire appel, si nécessaire, aux services, payants, d’une société de services compétente - ou de l’éditeur open source lui-même, qui tout comme les éditeurs propriétaires, est à même de supporter ses solutions ! La différence, c’est que l’utilisateur a le choix de son canal de support - en fonction, entre autres, du prix qu’il est prêt à payer.
  • Lien : www.neteco.com