TOOLinux

Le journal du Libre

Linux et le libre dans la presse

lundi 31 janvier 2005

ITR : Wraptor annonce la version 2 de sa suite d’intégration JEEBOP

    100% Java, JEEBOP V2 est un environnement ouvert qui s’appuie sur les spécifications du standard J2EE. JEEBOP V2 offre des capacités de gestion de procédures, de suivi des performances et d’Intégration d’Applications d’Entreprises.
  • Lire l’article

    Réseaux & Telecoms : Sun fait évoluer son middleware Java et lance des packs verticaux moins chers

      Sun Microsystems devrait annoncer mardi 1er février la disponibilité de Java Entreprise Sytem 3.0 la dernière mouture de son offre de middleware J2EE. Disponible sous Linux, Solaris, mais aussi Windows et HP-UX, la nouvelle mouture est gratuite pour les abonnés actuels du logiciel mais coûte désormais 140 $ par an et par employé pour les nouveaux clients, contre 100$ précédemment. Elle embarque les dernières versions du serveur d’application Java de Sun et du logiciel de "provisionning" N1, ainsi que des versions améliorées des outils de gestion d’identité maison.
  • Lire l’article

    ZDNet : un projet de licence de Microsoft fait trembler Samba

      Pour se conformer aux sanctions de Bruxelles, l’éditeur propose de fournir sous licence les informations garantissant l’interopérabilité des applications concurrentes avec les siennes. Les partisans des logiciels libres la jugent discriminatoire. (..) Avec cette licence, appelée "Accord de développement WSPP" (Work Group Server Protocol Program), l’éditeur de Windows donne le droit d’utiliser sa documentation technique pour implémenter ses protocoles serveurs, peut-on lire sur son site web. Mais elle implique en retour de lui verser des royalties. La communauté des logiciels libres dénonce cette proposition. La FSF fait ainsi pression auprès de Bruxelles pour que cette licence soit rejetée, car l’accord WSPP n’est pas compatible avec les logiciels libres régis par la licence GPL, explique Carlo Piana, l’avocat italien qui représente la FSF en Europe. Il prend en exemple le très populaire logiciel Samba, diffusé en GPL, qui permet aux fichiers et imprimantes Windows d’être partagés par des systèmes Unix ou Linux. « L’accord nécessite une licence par copie, donc chaque fois que vous vendez un produit vous devez payer des droits », explique Piano. « Samba ne peut pas figurer dans ce programme, car il n’y aucun moyen de contrôler et de connaître le nombre de copies distribuées ». En outre, la licence stipule que la source des programmes créés à l’aide des informations fournies par Microsoft est fermée, poursuit l’avocat.
  • Lire l’article

    Journal du Net : L’Open Source de Sun encore incertain

      Depuis l’annonce survenue début janvier 2005 de l’ouverture du code source de Solaris, le système d’exploitation Unix développé par Sun, contributeurs et communautés Open Source restent dans l’attente d’une clarification juridique. Dans une lettre ouverte adressée au P-DG de Sun vendredi 28 janvier, la Public Patent Foundation demande au groupe de clarifier les droits et responsabilités qui découlent de la licence CDDL utilisée pour ouvrir le code source de Solaris.
  • Lire l’article

    Netéconomie : HP place Mandrake au coeur de sa stratégie linux

      Le groupe informatique HP dévoile une ambitieuse stratégie basée sur linux pour ses serveurs, en particulier avec l’éditeur MandrakeSoft. (...) Concrètement, HP commercialisera et supportera la distribution Linux de MandrakeSoft pour ses gammes de serveurs, desktop et laptops en Europe tout comme il support Suse, RedHat ou TurboLinux dans d’autres régions du monde. (..) David GILFIX, directeur marketing Linux chez HP explique : "Notre objectif est de proposer linux dans un vrai monde, un monde hétérogène où il côtoie des solutions UNIX et Microsoft, et où les clients réclament le meilleur TCO, le choix, la flexibilité et une facilité de déploiement".
  • Lire l’article

    01Net : Brevets logiciels : la directive perdue dans les arcanes bruxellois

      La directive sur les brevets logiciels verra-t-elle jamais le jour ? On peut se poser la question, au vu des multiples atermoiements législatifs qui jalonnent l’adoption de ce texte très contesté. (...) Les 62 parlementaires conservateurs polonais membres du PPE (Parti populaire européen) ont pour leur part déjà marqué leur opposition au texte de la Commission. Pour appuyer leur démarche, ils vont tenter de ressusciter une vielle disposition du règlement intérieur du Parlement européen qui veut que si une élection se tient entre deux lectures d’un même texte (ce qui fut le cas en 2004), le Parlement peut demander que la procédure reparte de zéro. Les 42 députés Verts des 25 pays ont voté une motion allant également dans ce sens.
  • Lire l’article

    ZDNet : Forum social mondial : les altermondialistes célèbrent le logiciel libre

      Un Forum équipé en logiciels ouverts, un ministre de la Culture qui vante la révolution du "libre" et les licences Creative Commons... Pour les militants de Porto Alegre, le manchot de Linus Torvalds est devenu un symbole de l’économie solidaire. (...) En termes d’équipements, les 700 ordinateurs disposés à travers l’immense Forum (onze espaces thématiques déployés sur des kilomètres, le long du fleuve Gaibal), sont tous exclusivement sous logiciels libres. Système d’exploitation KDE Linux, bureautique OpenOffice, Mozilla pour la navigation internet, Gimp pour le traitement et la retouche d’images... Les 120 ordinateurs de la salle de presse ne faisaient pas exception (environ 5.000 journalistes accrédités). La connexion internet, à haut débit et par fibre optique, a subi quelques coupures de réseau, heureusement très sporadiques. La ville a investi massivement et l’équipement restera en place définitivement.
  • Lire l’article