TOOLinux

Le journal du Libre

Linux et le libre dans la presse

mercredi 2 février 2005

Le salon du libre accueille Microsoft

    Actuellement se tient à Paris le salon Solution Linux. Comme son nom l’indique, c’est le Temple des logiciels libres, ces programmes qui n’appartiennent à personne ou plutôt à tout le mode contrairement aux logiciels commerciaux. A ce salon, pour la troisième année, une présence surprenante : celle de... Microsoft. Le géant américain du logiciel, qui incarne souvent aux yeux des partisans du libre le mal absolu, s’installe dans l’arène. (...) « Au début, certains visiteurs sont un peu agressifs, reconnaît Stéphane Kimmerlin, de Microsoft France. Puis on arrive à discuter ». Le stand Microsoft serait même l’un des plus visités du salon. (...) Ce salon sera aussi l’occasion de parler de Firefox, le navigateur Internet issu du monde du libre qui continue de gagner du terrain et qui vient de passer la barre la barre des 10% d’utilisateurs dans le monde (source Xiti).
  • A lire sur Radio France

  • Les nouvelles pommes au goût de miel

      Apple lance son premier Macintosh réellement abordable et fait tout pour sucrer son offre en vue de s’attirer une nouvelle clientèle, misant sur l’iPod pour susciter l’intérêt. (..)Autre tartine de miel pour bien séduire le monde des affaires, « Tiger », la 5e version du MacOS X, sera lancée d’ici juillet. Parmi les points sur lesquels Apple insiste déjà, il y a la connectivité au monde Microsoft (XP et Server 2003) qui est devenue plus totale que jamais : soutien Active Directory, Home Directory, Kerberos, Lan Management 2, etc. Il y a également le fait qu’il s’agit d’un énorme système d’exploitation basé sur Unix et qu’il a été développé à partir de NextStep, le mythique système d’exploitation Unix de Steve Jobs. (...) Si c’est du Unix (Darwin, BSD), ce qui permet aux habitués des Solaris, Aix, HP-UX, Linux, etc. d’y être comme poisson dans l’eau, c’est également du Mac. L’interface graphique est agréable et à la portée des gens, psalmodient sans arrêt les mercaticiens d’Apple. On peut donc développer des applications maison, des programmes tout ce qu’il y a de plus costauds, mais selon les règles de l’art de la convivialité.
  • A lire sur Direction Informatique

  • Linux : où en est IBM sur le desktop Linux ?

      En janvier 2004, Sam Palmisano incitait ses employés à adopter massivement Linux. Un an après, silence sur la migration d’IBM vers les clients Linux... (...) Objectif atteint ? La question a été posée à IBM, mais la réponse tarde à venir ! Interrogée par Computerworld, Nancy Kaplan, porte-parole d’IBM, se contente d’indiquer : "Il n’y a rien que nous puissions dire qui soit définitif (...) Il y a des gens qui utilisent Linux, et personne ne leur a demandé d’arrêter". Etrange langage pour le chantre de Linux et de l’Open Source ! Et de renchérir : "Je ne sais pas s’il y a jamais eu un objectif à 40.000 utilisateurs ; je ne sais pas s’il a 40.000 utilisateurs ! (...) Il n’y a rien de mystérieux, nous utilisons Linux".
  • A lire sur Silicon.fr

  • Vers la globalisation de l’opensource

      De tous les pays qui appartiennent au groupe hétérogène des « pays en voie de développement », c’est le Brésil qui reste le plus investi dans la démarche des logiciels libres. Ces deux dernières années, le Brésil a lancé des télécentres fonctionnant sur logiciels libres, implantés dans des quartiers difficiles, dont 120 dans la métropole de São Paulo, utilisés par 250.000 personnes. Le Brésil a un projet encore plus ambitieux : basculer 80 % des postes de travail du gouvernement de Windows vers Linux dans les prochaines années, pour économiser sur les droits versés et stimuler une industrie informatique locale.
  • A lire sur Ckoi.com

  • Solutions Linux sous le signe du partenariat

      Pour sa première journée, le salon Linux a été l’occasion de signatures d’accords de partenariat entre des sociétés françaises, Mandrakesoft, Linagora et IDEALX avec des éditeurs ou des constructeurs. Ce fut aussi l’occasion pour Bull de faire un bilan d’une « stratégie qui commence à porter ses fruits ». ITRmanager poursuit sa réflexion sur l’Open Source avec la deuxième partie du face à face entre Stéphane Kimmerlin de Microsoft et Habib Guergachi de Zenexity et la publication de deux points de vue, l’un de Marc Fleury, fondateur et Pdg de JBoss, en écho à celui de Lajos Moczar et l’autre d’Olivier Guilbert d’IDEALX sur les bonnes pratiques dans l’Open Source. (..) Linagora a signé un autre partenariat avec l’éditeur MySQL dont l’objectif est de « proposer une offre de support de haut niveau et des prestations de migration adaptés » C’est là un passage obligé pour que MySQl poursuive sa conquête de l’entreprise dans la mesure où MySQL ne dispose pas des équipes adaptées en France.
  • A lire sur ITR Manager