TOOLinux

Le journal du Libre

Linux et le libre dans la presse

mercredi 7 décembre 2005

Croissance forte pour Debian

    Selon Netcraft, Debian est actuellement la distribution Linux qui connait la croissance la plus rapide pour les serveurs web, avec plus de 1,2 millions de sites actifs en décembre. Cette croissance est particulièrement apparente dans certaines firmes d’hébergement de l’Europe, y compris Komplex, Lycos Europe, Proxad et Deutsche Telecom.

Lire l’article : www.quebecos.com


Wengo ajoute la visiophonie à son Wengophone

    Wengo joue la carte de la qualité. Et annonce "une image fluide et ’plein écran’, associée à une qualité sonore encore améliorée". Le service est compatible avec les environnements Windows XP/2000 et Linux, et devrait être porté sous Mac OS X en début d’année prochaine.

Lire l’article : www.vnunet.fr


Les Services de Santé Britanniques passent sous Linux avec Novell

    Le National Health Service (NHS) va migrer vers le système d’exploitation Linux sur plus de 600.000 stations de travail. D’une durée de 3 ans, ce contrat de migration vers des logiciels open source va permettre au NHS d’économiser environ 75 millions de Livres Sterling sur cette période.

Lire l’article : intelink.info


Real Networks livre son service Rhapsody sur internet

    La version en ligne de Rhapsody disposera de quasiment toutes les fonctionnalités intégrées aux lecteurs multimédias. Elle présente l’avantage d’être compatible non seulement avec les systèmes d’exploitation de Microsoft, mais aussi d’Apple ou à base du noyau Linux. Une fenêtre pop-up, avec un mini-lecteur, apparaîtra à chaque fois qu’un utilisateur voudra écouter un morceau

Lire l’article : www.zdnet.fr


Romain Marmot (Voluntis) : "L’interopérabilité de .Net est un critère de choix"

    Adepte de la première heure de Visual Studio.Net, le directeur R&D de Voluntis a finalement décidé de sauter le pas en adoptant Visual Studio 2005. (...) Depuis quand utilisez-vous les technologies Windows/.Net ? "Depuis 2001. A l’époque, .Net était encore en version béta, mais ma société a fait le pari stratégique de miser sur cette technologie, car nous savions que Microsoft mettrait tout son poids pour en faire la promotion. Les offres du logiciels libre étaient inférieures, et le sont toujours aujourd’hui."

Lire l’article : developpeur.journaldunet.com